Guinée: Labé - Les abonnés de la SEG réprouvent la récurrence des pannes

25 Décembre 2019

Une bonne partie des abonnés de la SEG à Labé finissent l'année comme il l'ont commencé avec les tracas de la guinéenne d'électricité qui surfe entre service au tour et desserte d'une eau impropre à la consommation depuis de longs mois.

Au siège de la SEG, c'est toujours la même rengaine, une panne survenue quelque part sur le réseau mais jamais une solution définitive pour y pallier.

Au bord de la crise de nerfs, Alhassane Diallo explique la contrainte liée à la corvée d'eau :

« Nous sommes sur une colline, c'est difficile d'assurer la desserte donc on en souffre. Normalement avec le délestage on a l'eau chaque deux jours mais ce délai aussi n'est pas respecté, il peut se passer deux semaines sans qu'on ne voit une seule goutte... »

Pour Mariama Diouldé Diallo, c'est la queue au quotidien avec une grosse perte de temps et d'énergie.

Plus amère, une autre citoyenne ne cache pas non plus sa déception, pour elle, la pénurie l'emporte sur la mauvaise qualité de l'eau servie.

Contacté, le préfet Safioulahi Bah a promis d'aiguillonner les techniciens pour qu'ils puissent remédier à cette situation qui commence à s'ancrer dans la durée.

Piqure de rappel, malgré ce mauvais service les abonnés de Labé sont réguliers dans le payement de leurs factures de consommation.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.