Cote d'Ivoire: 9ème édition d'Abidjan , perle de lumières - Dominique Ouattara a donné le top départ, hier

25 Décembre 2019

Abidjan, sous les lumières ! Lundi 23 décembre, Place Jean-Paul 2, au Plateau.

Un espace situé entre le Palais de justice et la cathédrale Saint-Paul du Plateau. Il est exactement 18h 57 lorsque la Première Dame de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara, marraine du festival Abidjan, Perle de lumières, appuie le bouton qui donne le top départ des illuminations festives de fin d'année, et aussitôt la lumière jaillit. Sous les cris de joie. Le sapin géant dressé lieu, scintille de mille feux. Et surprise, il est animé. C'est l'émerveillement. C'est surtout l'aboutissement d'une dizaine de jours de travail ardu et de transpiration pour l'équipe d'Apoteoz, la structure opérationnelle du festival et de son partenaire technique Castros.

La 9ème édition du festival Abidjan Perle de lumières vient ainsi d'être lancée. Et ce, en présence de nombreuses personnalités politiques, diplomatiques, administratives, religieuses et traditionnelles. Sans oublier le beau public qui a effectué le déplacement. Ce 9ème APL, faut-il le rappeler, a pour thème : « Ensemble, partageons la lumière de la paix». « Le projet Abidjan Perle de lumières et l'embellissement de la ville d'Abidjan par une mosaïque de lumières est une initiative, qui a eu l'adhésion de tous. Elle représente une véritable valeur ajoutée à l'allégresse des populations en ces périodes festives», a indiqué Mme Dominique Ouattara. Ensuite, elle a remercié le grand public pour avoir voulu être le témoin privilégié de ces illuminations. « Nos familles se retrouvent à cette occasion pour vivre la magie des lumières et profiter de cette ambiance de fêtes. Plus qu'une simple attraction, Abidjan Perle de lumières, est un événement dont nous devrons tirer tout le sens dans la symbolique de la lumière», a ajouté la First Lady.

Pour elle, cette lumière permet d'avancer. Car, a-t-elle insisté, «la lumière rassure. Elle privilégie et promeut les valeurs essentielles de tolérance, de réconciliation et d'amour. C'est cette lumière que nous souhaitons pour nos concitoyens». C'est pourquoi, Mme Dominique Ouattara a exhorté chaque citoyen « à partager les vertus de la paix dans notre existence quotidienne, en témoignant de l'amour et de la bonté avec nos frères et sœurs sans distinction de race, de religion d'ethnie et ou de parti politique». Avant d'annoncer que le passage de l'année 2019 à 2020, sera magnifiquement célébré comme d'accoutumée avec les traditionnels Feux d'artifice d'Abidjan, point d'orgue de ce festival, dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020.

« Ces périodes de fêtes sont des occasions de témoignage d'amour à nos proches. C'est aussi le lieu de manifester notre attachement à notre emblème national et le drapeau tricolore», a aussi fait savoir Mme Dominique Ouattara. Non sans inviter les uns et les autres à venir contempler le grand sapin illuminé, installé en face du Palais de la justice. Et ce, avec des amis dans un moment de communion et dans la joie. Enfin, la Première Dame a formulé ses vœux de bonheur et de paix, ainsi que ceux de son époux, le Président Alassane Ouattara à l'en droit des Ivoiriens.

Quant à Mambé Beugré, ministre gouverneur, et Jacques Ehouo, Gabriel maire de la commune du Plateau, ont traduit tour à tour leur gratitude et leur reconnaissance à la Première Dame. Cela, pour avoir honoré de sa présence effective à ce festival. « Merci pour ce sacrifice », ont-ils salué. A rappeler que Bomou Mamadou, a gratifié le public d'un spectacle de qualité avec une chorégraphie créée par Jenny Mezile

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.