Congo-Kinshasa: ULB - Washe Tshilumba proclamé docteur en ART de bâtir et urbanisme

26 Décembre 2019

Raphaël Washe Tshilumba, enseignant à l'Institut supérieur d'architecture et d'urbanisme de Kinshasa (ISAU) et à l'Institut national du Bâtiment et de Travaux publics (INBTP), a été proclamé docteur en Art de bâtir et urbanisme à l'Université Libre de Bruxelles après défense publique de sa thèse intitulée « Kinshasa et le Plateau des Batéké à l'épreuve de la périurbanisation. Cas du village Mbankana et du centre Mampu de 1980 à 2015 ».

Un digne fils du pays vient de porter sa contribution à la compréhension de la gouvernance urbaine de la ville de Kinshasa en s'appuyant sur la périurbanisation.

Il s'agit du « désormais » docteur Raphaël Washe Tshilumba. Cet enseignant à l'Institut supérieur d'architecture et d'urbanisme de Kinshasa (ISAU) et à l'Institut national du Bâtiment et de Travaux publics (INBTP) a été proclamé docteur en Art de bâtir et urbanisme à l'Université Libre de Bruxelles après défense publique de sa thèse intitulée « Kinshasa et le Plateau des Batéké à l'épreuve de la périurbanisation. Cas du village Mbankana et du centre Mampu de 1980 à 2015 ».

La soutenance publique a été organisée le 19 décembre par la faculté d'Architecture de l'ULB devant un jury présidé par la sociologue Christine Schaut, qui est professeure à l'ULB et à l'Université Saint Louis ; la professeure Luisa Moretto de l'ULB est la promotrice de la thèse ; Judith Le Maire, secrétaire du jury, est professeure à l'ULB et vice-doyenne de l'ULB chargée des relations extérieures.

Et deux autres membres de la composition étaient Marcello Balbo, professeur à l'Institut Universitaire d'Architecture de Venise (Italie) et Barbara Lipietz, professeure à l'University College of London.

Kinshasa, le périurbain comme modèle de développement

Il ressort de la dissertation du Dr Washe Tshilumba que l'urbanisation est désormais le processus irréversible et dominant de la planète.

Elle est cependant source d'inquiétudes dans la mesure où l'accroissement de la population urbaine concerne plus les pays du Sud, particulièrement les pays d'Asie et d'Afrique dont les taux d'urbanisation se situent en deçà de 50%, actuellement.

Ces deux continents, appelés à accueillir la quasi-totalité de l'accroissement démographique du siècle sont au centre d'une transition urbaine déplaçant les enjeux vers les Sud.

En même temps, ces enjeux de l'urbanisation au niveau des villes des Sud portent plus sur leurs périphéries, des territoires de fortes expansions spatiales et des réceptacles des populations à faibles revenus en dépit de leurs carences en infrastructures, services, ainsi que leur relative sous-conceptualisation.

Kinshasa, la capitale de la RD Congo, est l'une de trois villes les plus peuplées du continent africain, assurément celle dont l'expansion spatiale est la plus importante (9 665 km²) en plus d'une croissance démographique « explosive ».

En dépit d'une mise en place assez rapide d'un service de l'urbanisme (1949) et depuis lors, de l'élaboration régulière des plans d'urbanisme (5 en 70 ans), le développement de la ville est piloté majoritairement par des acteurs non habilités et relève du spontané.

Malgré la présence d'une maîtrise d'œuvre diversifiée, le modèle de développement responsable de la forme actuelle de la ville est le périurbain.

Cependant, quoique constant dans le processus de fabrique de la ville, il ne fait l'objet d'une appropriation, ni de la part des gestionnaires de la ville, ni des auteurs des schémas d'urbanismes élaborés après l'indépendance.

La contribution du Dr Raphaël Washe à la compréhension de la gouvernance urbaine de la ville porte sur trois piliers s'appuyant sur la périurbanisation.

D'abord, la reconstitution du processus de fabrique de la ville dans les phases capitales pour démontrer qu'elles sont effectivement pilotées par le processus de périurbanisation, souvent couplé à celui qu'il désigne de « périphérisation », au regard du caractère ségrégatif des personnes obligées d'habiter les extensions spatiales qui à chaque fois sont les plus faibles.

Pour ce qui est du phénomène, le périurbain est un système imposé au développement organique des agglomérations traditionnelles pour répondre à une logique écosystémique. Pendant la colonisation, il est d'abord mobilisé pour conforter Kinshasa dans son rôle sans cesse croissant de tête de pont pour l'extraction des ressources du vaste Bassin du Congo, ensuite au service d'une politique coloniale qui voulait limiter la population autochtone dans l'agglomération principale. Après l'indépendance, les conséquences d'une urbanisation non maîtrisée mobilisent pour différentes raisons la périurbanisation comme modèle de développement.

Ensuite, le caractère spontané de cette dernière phase a conduit le chercheur à s'appuyer sur les expériences et les études périurbaines réalisées à travers les villes d'autres continents afin de les mettre à l'épreuve face aux mutations écologiques, spatiales, sociales et économiques observées dans les périphéries de Kinshasa.

Dr Washe a, pour ce faire, élaboré une grille d'analyse avec des variables et indicateurs vérifiables tirés des caractéristiques des espaces périurbains susceptibles de vérification dans la zone de recherche.

Aussi, après avoir démontré le caractère périurbain de son cas d'études, il a tenté une qualification de ces derniers au regard de leurs spécificités.

Enfin, s'appuyant sur le modèle de développement des territoires périurbains et en prenant en compte l'identité agricole du territoire, Dr Washe a également proposé des pistes d'orientation possibles de cette partie de la ville conforme à son modèle de développement.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.