Congo-Brazzaville: Projet innovateur - Des jeunes appelés á s'inscrire pour le concours « youth challenge »

Le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et de l'Éducation civique a lancé récemment à Brazzaville le concours « Youth challenge ». Une compétition sur les idées et projets innovants des jeunes de 14 à 24 ans organisée par le Pnud et l'Unicef.

Le « Youth Challenge » est un concours à caractère mondial initié conjointement par le Pnud et l'Unicef en partenariat avec le plan international et le mouvement mondial des scouts qui met en compétition des jeunes du monde entier de 14 à 24 ans. Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'initiative génération sans limites. Il s'agit, en effet, d'un appel à préposition lancé à l'endroit des jeunes innovateurs capables de proposer des solutions susceptibles d'améliorer la situation de l'éducation, de l'emploi et l'engagement civique dans leurs pays et dans le monde.

D'après Jean junior Niyonkuru, chargé du plaidoyer pour les jeunes, l'objectif stratégique du GenU (Génération Unlimited) vise l'éducation et la formation des jeunes. « Youth challenge est une compétition des jeunes qui cherche à promouvoir les expériences de la scolarité formelle qui donnent aux jeunes des compétences dont ils ont besoin pour être productifs et pour leur employabilité. Elle donne aussi aux jeunes, en dehors de l'école formelle, des opportunités pour la formation et le développement des compétence », a-t-il déclaré.

L'initiative de la GenU fait donc partie des stratégies « jeunesse 2030 » des Nations unies à préparer les jeunes à devenir des citoyens productifs et engagés, à encourager l'entrepreneuriat des jeunes en tant qu'une mentalité et moyen de subsistance et cherche aussi à promouvoir l'accès équitable à l'éducation, la formation, l'emploi, l'esprit d'entreprise et la participation civique. « Ce concours est une passe en or donnée aux jeunes pour faire découvrir leurs talents, participer activement au développement et trouver des solutions aux problèmes de leur école, quartier, village et communauté », a indiqué Mathieu Mouloungui, directeur de cabinet de la ministre de la Jeunesse et de l'Éducation civique.

Ainsi, selon la représentante adjoint du Pnud au Congo, Emma Ngouan-Anoh, la problématique de la jeunesse demeure au centre des préoccupations des gouvernements et de la communauté internationale. Il s'agit donc du chômage et de la citoyenneté des jeunes car ils attendent que les gouvernements les aident à trouver des solutions. « Sans un investissement urgent en faveur de l'éducation et de la formation, la population mondiale d'adolescents et de jeunes qui croit rapidement représentera deux milliards de personnes d'ici à 2030. Elle restera mal préparée et non qualifiée pour le monde du travail à venir », a-t-elle souligné.

Selon les critères de sélection, ne peut se postuler à ce concours que des jeunes dont l'âge varie de 14 à 24 ans. Des jeunes ayant une nouvelle idée ou un nouveau projet qui va satisfaire les ambitions du GenU de permettre aux jeunes de devenir de véritable producteurs et membre engagés de la société. La priorité sera donnée aux jeunes venant des milieux les plus défavorisés et marginalisés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.