L'Assemblée nationale de la Sierra Leone intègre le changement climatique dans sa législation

13 Décembre 2019

Freetown, Sierra Leone — Plus de 50 membres du Parlement de la République de Sierra Leone ont été formés sur la coproduction, le regroupement et l'application des services d'information météorologique et climatique (CIS) du 12 au 13 décembre 2019, grâce au soutien du programme WISER de l'ACPC de la CEA. La formation était un renforcement de la formation des formateurs (ToT) pour les législateurs et les groupes d'influence qui s'est tenue à Addis-Abeba en 2016, visant à faciliter le déploiement de la formation dans les États membres en utilisant ceux qui ont été formés comme formateurs, dans leurs pays respectifs.

L'Honorable Rosaline Smith, qui était l'un des représentants sierra-léonais qui a participé au ToT à Addis-Abeba, en collaboration avec le Centre africain sur les politiques en matière de Climat, a convoqué et organisé la formation des législateurs sierra-léonais. Elle a dirigé l'élaboration du contenu de la formation sur la base du module d'apprentissage développé par la CEA en collaboration avec UNITAR.

S'exprimant lors de l'évènement, l'Honorable Umar Paran Tarawally, Greffier de l'Assemblée, souligne à quel point le manque de connaissances techniques sur les informations climatiques chez les députés et leur personnel de recherche est évident. Il félicite la CEA pour avoir reconnu ce besoin et avoir pris des mesures pour y répondre, ainsi que les législateurs de s'être dégagés de leur emploi de temps chargé pour participer. Frank Rutabingwa, Coordinateur du projet WISER à la CEA, souligne les préoccupations suscitées par les pertes subies en particulier dans les secteurs économiques sensibles au climat sur le continent. Il appelle à des investissements proportionnés pour renforcer les capacités et renforcer la résilience aux impacts climatiques qui continueront de ravager le continent sans relâche. Le chef par intérim des affaires gouvernementales, l'Honorable Dickson M. Rogers, souligne les liens entre les ODD et le changement climatique, et comment le développement ne peut être réalisé qu'en abordant les deux en tandem. Le chef adjoint de l'opposition, l'Honorable Ibrahim Ben Kargbo, raconte son expérience de première main des glissements de terrain de Freetown en 2017 qui ont tué plus de 1000 personnes près de sa résidence.

La formation de deux jours a été dispensée en utilisant une nouvelle conception qui a assuré la participation interactive des membres, par le biais de questions et réponses et de séances en petits groupes. En plus de fournir des définitions, des sources et des utilisateurs des Services d'informations sur le climat, les membres ont été informés de l'élaboration de la législation sur le changement climatique, de la budgétisation, du suivi et de l'évaluation.

Le Directeur de l'Agence météorologique de la Sierra Leone, M. Ibrahim Sinneh Kamara, informe les participants du rôle de l'Agence et de la capacité de son réseau d'observation à générer les données nécessaires aux Services d'informations sur le climat. Il dénonce le petit nombre de stations météorologiques automatiques qui fonctionnent dans le pays.

Les députés présents demandent qu'un document succinct de formation soit rapidement rédigé pour délibération à l'Assemblée législative et adapté pour catalyser l'action dans leurs circonscriptions. Ils promettent de déposer une motion sur le rapport pour adoption au sein de l'Assemblée. En effet, le Président de l'Assemblée, l'Hon. Abass Bundu, a ouvert la voie à cette possibilité en présentant les objectifs de l'atelier de formation au Parlement. En conclusion, il remercie la CEA pour cette formation importante et présente au Parlement l'équipe de la CEA venue d'Addis-Abeba pour faciliter la formation.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.