Congo-Brazzaville: Citoyenneté - L'association Lisanga 242 entretient les jeunes sur les maux de la société

L'Organisation apolitique que préside Romi Oyo a organisé, le 23 décembre à Brazzaville, une conférence-débat sur le thème : « La jeunesse au cœur de la société », pour clôturer l'année 2019.L'initiative de cette organisation apolitique vise à sensibiliser les jeunes congolais aux défis du réchauffement climatique, du patriotisme ainsi qu'à l'intégration de la jeune femme en milieu professionnel.

Dès l'entame de ces propos, le secrétaire général de l'association Lisanga 242, Ulrich Mikkya, a expliqué qu'au terme de cinq années d'existence leur organisation continue à s'investir et à s'impliquer dans la moralisation de la jeunesse afin de jouer sa partition à l'édification d'un Congo émergent.

Pour sa part, Yvon Kaba, directeur général de l'ONG "Healthy Environnement", la problématique du changement climatique résulte de l'irresponsabilité de l'être humain que nous sommes. Le conférencier a largement développé que les émissions des gaz à effet de serre qui impactent négativement la couche d'ozone découlent, en grande partie, des activités anthropiques de l'homme.

L'orateur s'est dit avoir encouragé les efforts du gouvernement pour la préservation du bassin du Congo. Dans le cadre de la sauvegarde de l'écologie, il a notifié l'importance de plusieurs initiatives, entre autres : la loi de 1991 portant protection de l'environnement, l'institution de la Journée de l'arbre, le 6 novembre de chaque année qui, invite chaque Congolais à procéder au planting d'arbres dans son milieu respectif.

Dans la phase interactive, les intervenants ont soutenu que : « la protection du bassin du Congo est une question de choix et de méthodes efficaces dans la gestion de cet écosystème ».

L'activiste sociale et culturelle, Paule Sara, a exposé sur le sous-thème : « La jeune femme en milieu professionnel ». Selon cette dernière, dans le milieu professionnel la majorité des femmes sont réalistes. « Les femmes ont des potentialités, il suffit de les canaliser », a-t-elle argumenté.

Enfin, le député de l'Union panafricain pour la démocratie sociale (Upads) à Dolisie, Jérémy Lissouba, a animé le sous-thème : « Jeunesse et patriotisme », au terme de son adhésion à l'association Lisanga 242.

L'orateur a souligné que : « l'esprit patriotique est un choix à l'instar de la problématique liée au changement climatique ». Le député de Dolisie a déploré l'immaturité de la jeunesse et l'invite à plus de responsabilité. « Le patriotisme commence par l'amour du pays », a-t-il souligné.

Signalons que l'association Lisanga 242 est un mouvement apolitique qui œuvre, entre autres, en faveur de l'autonomisation, l'émancipation et la conscientisation de la jeunesse congolaise à travers des formations ainsi que la sensibilisation.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.