Burkina Faso: Deux mois de prison avec sursis pour Kemi Seba

Photo: Public Domain Pictures
Maillet de Justice
26 Décembre 2019

Celui qui se présente comme «résistant africain au 21e siècle» a été placé en garde à vue samedi pour propos outrageants à l'encontre du président», tenus lors d'une conférence publique à Ouagadougou.

L'activiste a eu l'occasion de s'expliquer devant la justice burkinabè. A l'issue des débats, le parquet a requis un an de prison et une amende de deux millions de francs CFA, le tout assorti de sursis. Mais Kemi Séba a été condamné à deux mois de prison et à une amende de 200 000 F CFA, le tout assorti du sursis.

«On m'a condamné à deux mois avec sursis qui sont en réalité deux mois symboliques parce que même les juges savent que j'ai raison. Nous allons continuer le combat. Je constate que quand Macron donne des ordres, personne ne bronche mais quand la jeunesse africaine demande à nos parents de prendre leurs responsabilités, il est plus facile d'attaquer cette jeunesse que d'attaquer l'oligarchie française. Je remercie mon avocat qui a fait son devoir avec dignité», a-t-il réagit devant nos confrères de lefaso.net.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.