Afrique: la mondialisation, atout ou inconvénient pour les pays d'afrique

analyse

La Mondialisation se caractérise essentiellement par l'accroissement des circuits d'échanges à travers la planète. Ces échanges se distinguent de différentes façons. Les acteurs principaux s'échangent des flux matériels, tels que des produits finis, et immatériels, comme des informations ou internet. De la récolte de matières premières au e-commerce grâce aux boutiques en ligne, la mondialisation parcourt aussi l'Afrique.

I/ Les acteurs de la Mondialisation

Les principaux acteurs de la mondialisation se situent surtout en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. L'Afrique se positionne ici comme un acteur secondaire important de la globalisation. Même si les échanges s'effectuent entre les pôles de la Triade, l'Afrique s'insère dans ce mécanisme comme un acteur incontournable.

L'Afrique est un continent dont la terre et le sous-sol est riche en matières premières, recherchées et prisées par les grandes entreprises multinationales. D'autres entreprises transnationales trouvent dans les pays d'Afrique une main d'œuvre spécialisée et peu coûteuse.

II/ Les flux de la Mondialisation

Les flux de la mondialisation s'articulent donc entre les différents pôles de la Triade, mais également avec des pays de zones géographiques secondaires en perpétuelles évolutions. Ces flux matériels sont essentiellement des matières premières, qui sont transformées en produits finis dans des zones mondialisés secondaires, pour enfin être commercialisées partout dans le monde.

Les flux immatériels sont par définition la circulation de biens intangibles, que l'on ne peut pas toucher. Le meilleur moyen de transmission de ces flux immatériels est internet. Grâce à cet outil, il est possible pour tout consommateur d'acheter de tout partout dans le monde. Il est également possible de s'informer très rapidement. Le temps et la distance de l'information sont alors réduits.

Bien évidemment tout cela est possible uniquement si l'on dispose d'une connexion internet. L'Afrique, sur ce plan, est assez bien dotée, malgré certaines parties du continent encore dépourvus de réseaux. Mais les grandes villes d'Afrique n'ont rien à envier aux grandes villes européennes ou américaines. Cela permet au continent tout entier de s'insérer dans les réseaux de la mondialisation.

III/ Les effets pervers de la Mondialisation

Toutefois, la mondialisation n'est pas une recette magique aux effets uniquement vertueux. L'influence des pays occidentaux, des pays européens et américains se font de plus en plus sentir. Le risque est la dénaturation de la culture spécifique à chaque pays d'Afrique. C'est pour cela qu'il est important de prendre le bon de ce que peut apporter la mondialisation, et de conserver les particularismes des pays d'Afrique, qui font la spécificité de chaque culture.

Un autre point négatif est l'impact de la mondialisation sur le climat. Les rejets de gaz à effets de serre des nombreux porte-conteneurs et des avions cargos, la pollution atmosphérique produite par les usines de productions, ou encore la pollution des sols et sous-sols du continent africain ne sont nullement un atout pour ce vaste continent.

Conclusion

La Mondialisation existe depuis Christophe Colomb. De plus en plus intense et de plus en plus présente, dans le quotidien pour chaque pays d'Afrique. Elle apporte des effets bénéfiques mais aussi quelques risques de dénaturation de multiples cultures qui sont la richesse de ce continent. Donc, la Mondialisation oui, mais avec modération.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.