Sénégal: La criminalisation des actes de viol entrainera un durcissement des condamnations (ministre)

Une Victime de viol

Dakar — Le projet de loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie devant être soumis aux députés lundi prévoit un durcissement des condamnations, lesquelles pourront aller jusqu'à l'emprisonnement à perpétuité à l'encontre d'éventuels coupables, a expliqué, vendredi à Dakar, le ministre de la Justice, Malick Sall.

"Ce projet de loi a prévu de renforcer les sanctions. Il a décidé de criminaliser les viols et la pédophilie. Cela signifie que certains auteurs de ces actes horribles pourront être condamnés à perpétuité", a dit le Garde des Sceaux à un atelier consacré audit projet de loi.

"Cela signifie que vous resterez enfermer dans une prison toute votre vie. Nous pensons qu'une perspective pareille serait de nature à faire réfléchir les gens dotés d'un esprit de discernement avant de commettre de tels actes", a ajouté Sall à cette rencontre organisée par le Collectif des femmes parlementaires.

Il a affirmé que cette loi, sera appliquée dans toute sa rigueur au cas où, les gens ne seraient pas sensibles à la dissuasion, pour passer à l'acte.

Le viol et la pédophilie, autrefois, considéré comme des délits avec des peines de 3 ans d'emprisonnement, seront, après l'adoption de la loi prévue considérés comme un crime avec des lourdes peines.

"Les femmes sont les mieux indiquées pour porter cette loi et la vulgariser non seulement au niveau national, mais également sur le plan international, afin de servir d'exemple", a-t-il estimé.

Pour lui, cette loi constitue un changement de paradigme dans la gestion de viol et de pédophilie, soulignant que cet atelier, offre aux acteurs l'occasion de se familiariser avec ce projet avant sa promulgation.

"Nous en appelons à l'implication de tout un chacun dans cette lutte contre les agressions sexuelles, par la dénonciation des actes dont on a eu connaissance, mais en concourant autant que possible à la collecte et à l'administration d'éléments de preuves", a-t-il plaidé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.