Cote d'Ivoire: Transports urbains à Abidjan - Les ménages dépensent près de 4 milliards de francs CFA par jour

La Sotra poursuit sa lutte pour l'amélioration de la mobilité urbaine à Abidjan. Au cours d'un déjeuner de presse qu'il a organisé, hier, autour du thème '' La SOTRA face aux défis de la mobilité urbaine à Abidjan'', à l'Hôtel Azalaï, le directeur général de la société, Méïté Bouaké, a rappelé le niveau du défi à relever avant de décliner les perspectives envisagées.

« Selon la Banque mondiale, les ménages à Abidjan dépensent près de 4 milliards de francs CFA par jour et passent près de 3h à utiliser ou attendre les transports urbains. Le dernier rapport sur la compétitivité de la ville d'Abidjan, de la Banque mondiale révèle que 80% des déplacements se font à pied ou dans des transports non conventionnés et que le manque de mobilité à Abidjan fait perdre à la Côte d'Ivoire, 4-5% de son Produit national brut. Améliorer la mobilité urbaine devient donc un défi économique et social pour la Ville d'Abidjan et pour toute la Côte d'Ivoire » a rappelé Méïté Bouaké.

Qui a fait l'état du système de transport existant. Il a annoncé que des réformes alternant, la gouvernance des transports, la construction de nouvelles infrastructures et l'interconnexion des différents modes de transports sont en cours de réalisation pour renforcer les capacités opérationnelles de l'entreprise qui dispose d'un parc de plus de 1000 autobus, 850 000 voyageurs par jour, environ 10.000 courses par jour et 122 lignes urbaines, Express, monbato et wibus.

Il a également annoncé l'introduction de véhicules à gaz naturel dans le parc autobus, pour le transport durable, des cartes de bus digitalisées, avec environ 350. 000 clients déjà enrôlés. Il a aussi noté que cette société qui a offert de 2014 à 2019 plus 2 922 emplois et 7 007 stages écoles sera en 2020, un parc de 2000 autobus neufs pour environ 1.800. 000 voyageurs.

« Un projet d'acquisition de 22 bateaux de grandes capacités est en cours. Dans l'intermède, SOTRA INDUSTRIES procédera à la réhabilitation et à la construction de bateaux. Les prochains mois verront le développement de l'activité industrielle d'assemblage de minibus. Ce projet industriel permettra de renouveler le parc auto en Côte d'Ivoire et d'ouvrir notre pays au marché sous régional. Cette activité aura à ses débuts, une capacité de production de 500 minibus / an et atteindra à partir de la 3ème année, un volume de 1000 véhicules /an. A terme, l'unité de montage occasionnera la création de 150 emplois directs et 2000 emplois indirects (…) Concernant la nouvelle billettique, nos prévisions indiquent 600 000 abonnés en 2020. Elle s'intègre dans un projet global qui est le transport intelligent que nous avons dénommé e-transport. » a dit Méïté Bouaké.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.