Togo: Structures techniques, organisations d'appui et autres acteurs de la chaine de valeur agricole ont planché sur la capitalisation des acquis

27 Décembre 2019

Après les missions de suivi et évaluation des activités du PPAAO-Togo, place à la capitalisation des acquis avant le rapport final.

Dans le cadre du partenariat que le MAPAH (Ministère de l'Agriculture, de la Production animale et halieutique) a établi avec la coordination pour le suivi évaluation par la société civile (COSESC), des missions de suivi et d'évaluation des activités du PPAAO-Togo ont été réalisées sur le terrain pour renforcer la redevabilité dans la mise en œuvre du financement additionnel et le contrôle citoyen des activités par la société civile.

Et comme recommandation, ces diverses missions de terrain ont relevé la nécessité d'une session de capitalisation pour permettre aux structures techniques et aux organisations d'appui aux producteurs de bien préparer leur rapport final de collaboration avec le projet et de partager les expériences des activités réalisées.

Pour ce faire, les différents acteurs étaient hier et aujourd'hui en session de capitalisation des acquis du PPAAO-TOGO à Atakpamé, avec comme objectif de constituer une base de données de l'ensemble des rapports et autres documents produits par les structures partenaires de mise en œuvre du PPAAO-TOGO.

Des informations qui ont filtré, ce fut aussi une session à laquelle ont pris part une vingtaine de structure partenaires et qui a été l'occasion de faire le point sur les stratégies de pérennisation des acquis du projet.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.