Ile Maurice: Lottotech - Presque Rs 6 Mds récoltées

28 Décembre 2019

Venir en aide aux victimes de catastrophes naturelles. Tel est le but du ministère des Finances et de Lottotech, qui se sont alliés pour proposer un jackpot spécial de Rs 20 millions aujourd'hui. Toutefois, cette initiative est mal vue, d'aucuns pensant qu'elle incitera davantage de gens à jouer.

Suivant cette critique, Moorghen Veramootoo, le directeur exécutif de Lottotech, est ferme : «67 % des adultes jouent au loto chaque semaine. Nous n'incitons personne à jouer. Ceux qui critiquent ne comprennent pas vraiment le projet.»

Il explique que 47,16 % de son chiffre d'affaires va dans le Consolidated Fund chaque semaine. Sauf que cette fois-ci, ce montant sera sauvegardé pour les victimes de catastrophes naturelles, dit-il.

Précisant que depuis le lancement du loto, plus de Rs 5,5 milliards ont été récoltées dans le Consolidated Fund et plus de Rs 400 millions ont été versées au National Solidarity Fund.

«Cette démarche est proactive. En cas d'inondation, l'argent sera déjà disponible. C'est une excellente initiative car je pense qu'il faut être solidaires dans les moments difficiles», souligne-t-il.

Selon Moorghen Veeramootoo, c'est l'État, à travers Lottotech, qui va allouer l'argent. C'est une situation gagnant-gagnant ; le joueur peut gagner de l'argent et s'il ne remporte rien, l'argent sera utilisé pour les sinistrés.

Sollicité pour des clarifications à ce sujet, le ministère des Finances, Renganaden Padayachy indique que la Gambling Regulatory Authority (GRA) est mieux placée pour en discuter.

Contactée, Divya Ringadoo, Chief Executive Officer de la GRA, précise que cette mesure provient du dernier Budget.

«Les gens vont jouer en contribuant à une bonne cause ; ce qui est une pratique courante dans d'autres pays, notamment pour les bourses d'étude, soins hospitaliers, entre autres.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.