Sénégal: Kaffrine - Les acteurs culturels invités à se ressourcer au patrimoine local

Kaffrine — Le préfet de Kaffrine (centre), Amadoune Diop, a invité vendredi, les acteurs culturels du département à davantage se ressourcer sur le patrimoine local pour permettre aux jeunes générations de connaître "l'essence de la vie de leurs communautés" et à s'approprier les valeurs cardinales de "dioom (courage)", de "kersaa (pudeur)", entres autres.

Il s'exprimait en marge du lancement officiel des premières journées culturelles départementales de Kaffrine, en présence du président du conseil départemental, Adama Diouf et de la directrice du centre culturel, Yacine Ngom.

Des élus locaux, des autorités administratives, des acteurs culturels et un important public ont également pris part à la cérémonie.

"Le monde vit une crise certaine et seul le retour aux valeurs souches pourrait aider à épargner les communautés de cette déchéance de l'homme", a fait savoir Amadoune Diop.

Selon lui, "cette première édition des journées culturelles départementales de Kaffrine se veut précurseur d'une dynamique de promotion du potentiel culturel et touristique du département".

"La culture a toujours occupé une place centrale dans le processus de développement des sociétés, des nations et des Etats. Elle pourrait être comprise comme cet ensemble de connaissances plus ou moins indispensables à la vie en société", a soutenu le préfet de Kaffrine.

"La culture est en réalité un tout très complexe englobant les croyances, l'art, la morale, les coutumes et autres capacités ou habitudes acquises par l'homme en tant que membre de la société", a-t-il ajouté.

Au Sénégal, a fait remarquer M. Diop, "l'Etat s'est très tôt inscrit dans cette dynamique de connaissance, de préservation et de conservation mais aussi de promotion de ce patrimoine multiple qui constitue la recherche fondamentale de notre nation et de notre peuple".

"Kaffrine a un énorme patrimoine matériel et immatériel. Ces journées cultuelles départementales vont permettre à Kaffrine de valoriser son patrimoine culturel et de vendre sa destination touristique", a, pour sa part, souligné la directrice du centre culturel régional de Kaffrine, Yacine Ngom.

Le président du conseil départemental de Kaffrine, Adama Diouf, initiateur de ces journées a remercié toutes les autorités locales, politiques et coutumières qui ont contribué pour la réussite de cette manifestation. Il a souhaité la pérennisation de ces activités qui "contribuent au développement de la localité".

Le département de Kaffrine a durant la nuit du vendredi à samedi dévoilé sa "richesse culturelle" dans les domaines de l'habillement, du maquillage, de la lutte traditionnelle ("mbapatt"), du chant et de la danse.

Il est également prévu ce samedi un panel sur "la perte des valeurs" et l'organisation d'une "soirée de gala".

Les premières journées culturelles départementales de Kaffrine portent sur le thème " la crise des valeurs : quelles stratégies de réappropriation et de valorisation de notre patrimoine culturel".

Souleymane Ndao, le "Beuleup" (chef coutumier) de Kaffrine décédé cette année, est le parrain des journées culturelles départementales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.