Seychelles: Les quotas d'albacore sont atteints, les navires inutilisés sont amarrés jusqu'au nouvel an

La majorité des senneurs battant pavillon des Seychelles pêchant dans les eaux de la nation insulaire ont atteint leur quota annuel d'albacore pour l'année et attendent le début de l'année prochaine pour reprendre leurs activités, a déclaré vendredi un haut responsable du gouvernement.

Onze des 13 navires battant pavillon des Seychelles sont maintenant amarrés hors de Port Victoria en attendant le début de la nouvelle saison de pêche, a déclaré Charles Bastienne, ministre des Pêches et de l'Agriculture, lors d'une conférence de presse.

Il a déclaré que les navires avaient atteint leur quota annuel fixé par la Commission des thons de l'Océan Indien (CTOI) et qu'il était normal de voir autant d'entre eux amarré hors de Port Victoria.

"La raison pour laquelle nous voyons tant de bateaux de pêche amarrés près notre port est qu'ils ont atteint leur quota de 33 211 tonnes d'albacore, comme stipulé par la Commission des thons de l'océan Indien", a expliqué M. Bastienne.

Il n'y a que deux navires sous la juridiction des Seychelles encore en activité car ils n'ont pas atteint leur quota.

"Nous les surveillons de près pour nous assurer qu'ils respectent le règlement et restent dans les limites car nous ne voulons pas être pénalisés", a expliqué M. Bastienne.

"Les navires qui dépassent ledit quota établi pour pérenniser le stock d'albacore devront rembourser le dépassement en 2021", a précisé le ministre.

En 2018, la nation insulaire a dépassé de 5 % son quota de pêche, soit environ 1500 tonnes d'albacore. Selon le nouveau règlement de la CTOI, cela devra être remboursé en 2021.

Avec la diminution du nombre de navires qui sortent en mer, M. Bastienne a déclaré qu'il y aurait moins d'activité dans le port, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur les débardeurs locaux, mais cela, selon lui, sera résolu bientôt.

"Avec le début de la pêche mi-janvier, notre haute saison commencera et les choses redeviendront normales", a expliqué Bastienne.

La pêche est le deuxième pillier à l'économie des Seychelles.

Hormis les navires battant pavillon des Seychelles, en vertu d'un nouvel accord entre la nation insulaire et l'Union européenne (UE), 40 navires de l'UE sont autorisés à pêcher dans les eaux des Seychelles avec un quota de 50 000 tonnes. À l'heure actuelle, seuls 27 navires sont actifs.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.