Guinée Equatoriale: Obiang à Abidjan,Ouattara - «Nul autorisé à déstabiliser le pays, la loi appliquée à tous les citoyens»

Le Président Alassane Ouattara s'est prononcé pour la première fois sur l'affaire Soro, le samedi 28 décembre 2019, à la faveur de la visite de son homologue de la Guinée-Equatoriale, Théodore Obiang Nguema. Ci-dessus l'intégralité des propos du chef de l'État ivoirien.

« J'aurais pu dire que le dossier est entre les mains de la justice et ne pas m'appesantir dessus, mais je peux vous dire que nul ne sera autorisé à déstabiliser la Côte d'Ivoire, à perturber la quiétude des Ivoiriens. Le droit sera appliqué à tous, candidats ou pas.

Les candidatures ne sont pas encore ouvertes par la Commission électorale indépendante et même si c'était le cas, nul n'est au-dessus de la loi, aussi bien les anciens Présidents, les présidents d'Institutions, le Président de la République que tous les autres.

Nous sommes des citoyens et nous sommes responsables devant les juridictions. J'ajoute que la Constitution de la Côte d'Ivoire a des éléments très clairs concernant les députés.

Les députés ne sont pas au-dessus de la loi. Ils ne peuvent pas être poursuivis dans le cadre de l'exercice de leur fonction.

Mais quand ils sont mêlés à la déstabilisation de ce pays, ils doivent faire face à la rigueur de la loi. La loi sera appliquée intégralement à tous les citoyens, quel que soit le lieu où ils résident en dehors de la Côte d'Ivoire ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.