Ile Maurice: La Gaulette - Poursuivi dans l'affaire Toofany, le constable Gaiqui meurt à son domicile

29 Décembre 2019

Le constable Vincent Gaiqui, qui était interdit de ses fonctions, a été retrouvé sans vie à son domicile à La Gaulette, cet après-midi dimanche 29 décembre. La police de La Gaulette ainsi que des limiers de la Criminal Investigation Division de la région ont été mandés sur les lieux. Une odeur de boisson alcoolisée émanait de la pièce où il a été retrouvé.

Une autopsie devra être pratiquée pour déterminer les circonstances exactes de son décès. C'est le deuxième policier poursuivi dans l'affaire Iqbal Toofany qui décède. Le constable Laboudeuse était mort de cause naturelle en janvier.

Ils ne sont plus que trois policiers accusés d'avoir, en tant que fonctionnaires, infligé une peine atroce, le 2 mars 2015, à Mohamed Iqbal Toofany, afin que ce dernier passe aux aveux ou afin d'obtenir des informations de lui.

La victime avait été arrêtée lors d'un contrôle de routine. Selon la police, la voiture dans laquelle il se trouvait n'avait ni vignette d'assurance ni déclaration. Les forces de l'ordre y auraient également trouvé plusieurs objets suspects. N'ayant pu expliquer pourquoi ceux-ci étaient en sa possession, Iqbal Toofany avait été conduit en cellule policière. Mais, il se serait «senti mal» dans le courant de la journée le lendemain et a été conduit à l'hôpital, où il a rendu l'âme.

Le rapport d'autopsie du chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, avait révélé qu'Iqbal Toofany avait été terrassé par un œdème pulmonaire à la suite des coups qui lui ont été infligés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.