Cameroun: Climat - Dialogue de sourds

Au Sommet de l'ONU sur le climat en septembre dernier, Greta Thunberg, une adolescente suédoise de 16 ans, s'est révélée au monde entier pour son fougueux combat contre le changement climatique.

Profitant d'une tribune à elle offerte, et dans un discours caustique, elle réprimande les dirigeants de la planète pour leur inaction. D'une voix percutante, elle écrie: « Des gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse et tout ce dont vous parlez, c'est l'argent et des contes de fées de croissance économique éternelle ? Comment osez-vous ! » Symbole de la jeunesse qui exige un engagement concret, sa révolte est aussi la traduction des intérêts divergents autour de la problématique du climat. Ici c'est le langage de sourds qui prévaut! Certes, selon l'ONU, 66 Etats ont souscrit au principe d'une neutralité carbone d'ici à 2050. Mais il s'agit surtout de petits pays et ces engagements restent des déclarations de principe dans la majorité des cas, sans traduction dans les lois nationales.

Ni la Chine, ni l'Inde, deux pays qui consomment du charbon, n'ont pris de nouveaux engagements au sommet de l'ONU. Encore moins les Etats Unis, deuxième émetteur mondial. Dans ce tableau noir, beaucoup de promesses, par exemple celle que les dernières centrales au charbon françaises seraient fermées en 2022 et l'appel que toutes les importations européennes soient «zéro carbone et zéro déforestation». Plus récemment en Espagne, la 25e conférence internationale des Nations unies sur le changement climatique ( Cop 25), s'est achevée sous un sentiment de déception. A Madrid, « la communauté internationale a raté une occasion importante de montrer une ambition accrue en matière d'atténuation, d'adaptation et de financement pour faire face à la crise climatique », a déploré Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.