Burkina Faso: Abattage clandestin d'animaux - 32 personnes interpellées par la police municipale

30 Décembre 2019

«La police municipale de la Commune de Ouagadougou mène depuis une semaine une opération de lutte contre l'abattage clandestin des animaux pour la consommation publique. Cette action entre dans le cadre de lutte pour sauvegarder l'hygiène publique, la salubrité et prévenir les citoyens des produits impropres à la consommation publique», annonce l'institution sur les réseaux sociaux.

C'est ainsi qu'au cours d'une opération destinée à démanteler ces abattoirs clandestins dans la capitale du Burkina Faso, les éléments de la police municipale ont saisi 20 carcasses de porcs, une carcasse de mouton, deux porcs vivants, quatre têtes de bœuf et une carcasse de bœuf. Six engins à deux roues ont également été saisis, et 32 personnes appréhendées lors de cette opération .

«A travers cette initiative, la police Municipale travaille à réprimer les abattages clandestins, interdire l'entrée et la commercialisation de la viande provenant d'abattage clandestin et contrôler le respect de la mesure d'interdiction de nouvelles aires d'abattage dans la commune», conclut le communiqué signé par le service de la Communication et des relations publiques de la police municipale de Ouagadougou.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.