Angola: Le secteur de la pêche investit dans la recherche

Luanda — Le lancement du premier navire de recherche scientifique sous-marine, en août, pour la conservation et l'utilisation des océans, des mers et des ressources halieutiques, a marqué les réalisations du secteur de la Pêche en 2019.

Il s'agit du navire «Baía Farta», dont le coût d'acquisition est estimé à 80 millions USD, qui dispose d'une technologie de troisième génération.

L'arrivée du navire, doté de la technologie nécessaire pour exploiter toute la côte de la mer angolaise, met fin à plus de trois décennies de dépendance dans la recherche maritime.

D'une longueur de 74 mètres, le navire est en mesure de fournir une assistance scientifique à d'autres pays voisins une fois sollicitée.

Il dispose d'une salle acoustique, de quatre laboratoires, d'une salle de sport, de cabines doubles, d'une cuisine, d'une zone de service et de 15 moniteurs de commande.

Un autre événement important en 2019 a été la tenue de la 3e édition du Salon international de la pêche et de l'aquaculture (FIPEA / 2019), qui a réuni plus de 100 entreprises du secteur.

L'événement a permis de réfléchir à de nouvelles projections et cibles prioritaires pour le secteur de la pêche et de la mer, avec des solutions pragmatiques, et d'imprimer de nouvelles forces commerciales.

Il a également permis de promouvoir et de commercialiser du poisson, des engins de pêche, des machines, des accessoires à bas prix et des entreprises afin d'améliorer les revenus des armateurs, des pisciculteurs, des transformateurs, des coopératives et d'autres organisations du secteur.

Un autre thème important du secteur a été la saisie de 14 navires par le Service national d'inspection des pêches et de l'aquaculture en raison de la pêche illégale résultant de la surveillance et fiscalisation maritime dans le cadre de l'opération Mer Sûre.

Ces navires ont encouru les délits de désobéissance, de violation des règles maritimes, halieutiques, environnementales, sanitaires, fiscales et douanières.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.