Congo-Kinshasa: Après deux mois au CPRK - Enfin, le chanteur Adricha Tipo Tipo libéré

Enfin, Adricha Tipo Tipo, le Roi Sangoku est libre. Le chanteur kinois a quitté depuis le samedi 28 décembre 2019, sa cellule du pavillon 19, de la prison centrale de Makala à Kinshasa. Une libération étonnante. Car, personne n'y croyait pendant cette période où Vieux Bombas Nyoka Longo campait sur sa position, refusant catégoriquement toute conciliabule à ce sujet.

«Le tombeau est vide. Mes détracteurs sont confondus. Merci aux grands esprits qui se sont impliqués pour ma libération. Sans oublier certains collègues qui m'ont soutenu pendant mon séjour de détention à Makala... », a déclaré Adricha Tipo Tipo dans un entretien au journal La Prospérité.Après deux mois et quelques jours passés à Makala, l'artiste a obtenu une liberté provisoire sur décision du procureur général (Ministère public).

Il faut rappeler qu'Adricha Tipo Tipo a été arrêté, en octobre dernier à la suite d'une plainte de Jossart Nyoka Longo, vice-président du conseil d'administration de la de la Société Congolaise des Droits d'Auteur et des Droits Voisins (SOCODA).Le patron de Zaiko Langa Langa lui reprochait l'imputation dommageable doublée d'injures publiques et propos malencontreux à son endroit.Ainsi, Tipo Tipo est tombé victime du conflit d'intérêts qui opposait Nyoka Longo et Verckys Kiamuangana, alors Président du Conseil d'Administration de la SOCODA.

Evidemment, Adricha Tipo Tipo avait pris la défense du doyen Kiamuangana lors de la crise qui a secoué dernièrement la SOCODA. Il était pratiquement le seul parmi les sociétaires de cette coopérative à choisir le PCA au moment où la majorité des administrateurs était contre lui et voulait absolument la tête de Vévé.«Dieu seul a le pouvoir de la vengeance. Et, le monde est témoin de ma bonne foi envers les artistes de mon pays», a-t-il martelé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.