Mali: Commune urbaine de Mopti - Un projet d'infrastructures routières de 34 milliards de Fcfa

Le chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé,a annoncé, dimanche, à Mopti, un projet d'infrastructures routières de plus de 34 milliards de Fcfa destiné à améliorer la mobilité urbaine dans les villes de Mopti et Sévaré.

Ce projet, soumis au financement de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), va concerner l'aménagement du tronçon Sévaré-Mopti en 2×2 voies, d'un autre tronçon en 2×1 voies, l'aménagement en 2×1 voies du tronçon pour le contournement de l'aéroport de Mopti Ambodedjo et de dix kilomètres de voiries urbaines.

M. Cissé, qui intervenait, à l'occasion de la célébration du centenaire de la Venise malienne, a précisé que ces réalisations rentrent dans le cadre de la stratégie de stabilisation de la 5è Région en proie à l'insécurité.

« Au cœur de la stratégie de stabilisation du gouvernement, se trouvent, en bonne place, les activités de développement endogène à travers la réalisation d'infrastructures structurantes », a expliqué Dr Boubou Cissé.

Pour lui, Mopti a besoin d'un souffle nouveau pour se relever et de rayonner comme jadis puisque « sa situation géographique stratégique le permet ».

« La stratégie de stabilisation de la Région de Mopti est, également, centrée sur des actions de renforcement de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de réconciliation », a indiqué le Premier ministre qui a salué les initiatives prises dans le cadre du centenaire de la Commune urbaine par les autorités régionales, municipales et la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Malgré la situation difficile, voire critique de la Région de Mopti, Dr Boubou Cissé a promis que le gouvernement ne baisse pas les bras.

« Des actions seront amplifiées dans le cadre du programme de réduction de la violence communautaire, destiné à démobiliser les combattants enrôlés dans des groupes d'autodéfense, a-t-il annoncé.

Dr Boubou Cissé a souhaité que la célébration du centenaire de Mopti, coïncidant avec le nouvel an, apporte à la Commune et, « plus largement à notre pays la paix, la stabilité et la quiétude, socles de la cohésion sociale, du redressement national et du progrès économique et social ».

C'est aux environs de 9 heures que l'avion, transportant le chef du gouvernement et l'ancien président, Amadou Toumani Touré, a atterri á l'aéroport de Mopti. Les deux personnalités ont été accueillies par le gouverneur de la Région, le général Abdoulaye Cissé et le maire de la Commune urbaine de Mopti, Issa Kansaye.

Ensuite, le cortège s'est ébranlé vers le terrain scolaire de Gangal où se tenait la cérémonie du centenaire. Les habitants sont sortis massivement pour être témoins de cet événement qui marquait le retour au bercail du président Amadou Toumani Touré.

Le maire Issa Kansaye a indiqué que la célébration du centenaire exprimait la volonté de la municipalité de promouvoir des actions concrètes pour la relance de l'économie locale.

Pour l'édile, il s'agit de montrer un nouveau visage de la ville aux partenaires techniques et financiers et au monde entier.

« En plus, c'est un moment de retrouvailles et d'union sacrée autour du patrimoine commun », a précisé M. Kansaye, ajoutant que le choix du Dr Boubou Cissé pour présider cet événement traduit son engagement personnel et le rôle capital qu'il joue dans le développement économique du pays.

« La signature, récemment, d'accords de financement et la tenue du Dialogue national inclusif en sont des illustrations », a fait remarquer l'édile qui a déploré la situation sécuritaire difficile que traverse la Région de Mopti, ces dernières années.

« L'insécurité a durement éprouvé les activités principales sur lesquelles repose l'économie locale », a indiqué Issa Kansaye qui a sollicité, au nom de ses mandants, l'ancien président Amadou Toumani Touré « pour une mission d'apaisement des tensions, de retour définitif de la paix, de la cohésion sociale et du vivre ensemble entre les communautés ».

Pour sa première prise de parole en public, depuis son retour de Dakar, après 7 ans d'exil, Amadou Toumani Touré, a rappelé qu'il a déjà effectué des missions de bons offices dans des pays lointains.

S'il n'a « pas refusé d'aller s'occuper des conflits dans des pays frères, il ne refusera jamais de s'occuper des tensions dans (son) propre pays et surtout celles qui concernent Mopti », a-t-il souligné, avant d'assurer au maire qu'il est totalement acquis à la sollicitation.

Promettant de revenir, spécialement. pour parler aux jeunes, il a invité ses cousins et neveux qui sont de l'autre côté du fleuve, dans les montagnes, dans le Seno, dans le Bourgou et partout afin qu'ils se mettent ensemble pour la paix et la cohésion sociale.

Au confluent du fleuve Niger et de son affluent le Bani, Mopti, capitale de la 5è région administrative du Mali, était, il y a peu, une ville rayonnante grâce à l'élevage, l'artisanat, la pêche et le commerce et surtout le tourisme.

Toutes ces activités, qui faisaient la fierté et la renommée de la Venise malienne ont, de nos jours, fortement périclité, du fait de la crise sécuritaire dont la Région est devenue un épicentre.

La Commune urbaine de Mopti fête, cette année ses 100 ans. Les manifestations ont débuté depuis le 21 décembre et prendront fin demain.

La cérémonie de dimanche a été marquée par la remise de distinctions honorifiques à des personnalités ayant contribué au développement de la Commune urbaine de Mopti, à l'ancien président Amadou Toumani Touré, au Premier ministre Boubou Cissé et au gouverneur de Mopti, le général Abdoulaye Cissé.

Elle a pris fin par la coupure du gâteau du centenaire et la visite guidée des stands au niveau de la foire organisée dans le cadre de la célébration.

Avant de regagner Bamako, Dr Boubou Cissé a procédé à l'inauguration du monument érigé en l'honneur de feu député Aly Maïga à Sévaré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.