Sahara Occidental: Spécial fin d'année - Revers diplomatiques pour le Polisario

Le Polisario n'a cessé de perdre du terrain en 2019. Les séparatistes ont été durement secoués par les revers diplomatiques qu'ils ont subis notamment en Amérique latine.

Mais le revers le plus amer essuyé par eux a pris la forme d'un article publié le 11 août par The Wall Street Journal sur la question du Sahara marocain.

Le journaliste Dion Nissenbaum y a souligné que les responsables américains qui suivent de près les discussions sur la question du Sahara ont déclaré que les Etats-Unis ont clairement fait savoir que Washington ne soutiendrait pas un plan visant à créer un nouvel Etat en Afrique.

«Le Maroc et les Etats-Unis ne voient pas [l'indépendance] comme une option. Un nouvel Etat en Afrique pourrait en réalité être moins sûr. Si vous essayez d'établir un nouveau pays, cela pourrait créer une zone dont des insurgés et des groupes comme l'Etat islamique pourraient profiter et utiliser comme refuge», y a-t-il affirmé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.