Tunisie: Théâtre de l'Opéra - Concert exceptionnel du Maestro Shady Garfi à la tête de l'OST

Tunis — Le Théâtre de l'Opéra à la Cité de la culture a accueilli l'an 2020 en musique avec le traditionnel concert du Nouvel An, placé sous la direction du remarquable chef d'orchestre tunisien, Shady Garfi.

Ce concert exceptionnel de l'année 2020 a été donné, mercredi soir 1er janvier, par l'Orchestre symphonique Tunisien (OST) du Pôle Musique et Formations Orchestrales du Théâtre de l'Opéra, composé d'une soixantaine de musiciens.

Après la fin du concert, l'agence TAP a eu une rencontre avec le Maestro Shady Garfi. Il a exprimé son bonheur «d'avoir inauguré l'année avec l'OST et d'avoir joué devant le public du Théâtre de l'Opéra» qui était nombreux à assister au spectacle du nouvel an.

Il a indiqué que les musiciens sont majoritairement des tunisiens, avec près de 10 membres, étrangers et tunisiens basés à l'étranger, qui jouent sur des instruments à vent.

Autour du choix des morceaux, le maestro dit avoir voulu présenter un programme qui ne soit pas identique au célèbre concert du nouvel an à Vienne (Autriche) où l'on joue souvent des Valses. L'ouverture était avec une Valse «Le beau Danube bleu» de Johann Strauss alors que la clôture était avec "Radetzky march" de Johann Strauss.

Le concert a fait le tour des grands classiques à travers des extraits d'œuvres lyriques et poétiques comme « Manon Lescaut » de Giacomo Puccini, «Dans les steppes de l'Asie centrale » d'Alexandre Borodine et «Le Lac des Cygnes» de Tchaïkovski. Outre les œuvres classiques, le concert a été une ballade dans le monde des musiques de films, comme «Le Roi Lion». Le Mastro voulait présenter « un genre largement apprécié par le public et afin de donner une ambiance festive qui coïncide avec l'évènement ».

Loin d'être la première fois à la direction de l'OST, Shady Garfi dit avoir dirigé cet Orchestre national, l'été dernier, dans le cadre de la manifestation « Les Nuits du Fort de Kélibia » au Cap Bon.

Habituellement, Shady Garfi se produit à la tête de sa propre formation musicale, l'Orchestre philharmonique de Tunis, crée il y a près de six ans. Il rappelle une période durant laquelle il a été présent dans les plus grands festivals de musique dans le pays, en particulier le Festival International de Carthage. En 2017, l'Orchestre de Garfi avait présenté le spectacle «Fen Tounes », à l'ouverture du Festival de Carthage, après avoir été au programme du même festival en 2016.

Le maestro rappelle sa participation au Festival International de Hammamet en 2015. Il est aussi un fidèle de l'Octobre Musical, manifestation dédiée à la musique de chambre qui se tient chaque année dans le cadre somptueux de l'Accropolium de Carthage.

De ses débuts dans la direction d'orchestre, au théâtre municipal de Tunis, le Maestro rappelle son concert en 2011 avec la Syrienne Lebana Kentar. C'était son premier concert à Tunis après avoir terminé ses études à Paris. Le duo avait travaillé sur « un projet visant à adapter les techniques de chant occidental dans la chanson arabe», selon le Mastro.

Après des études universitaires en Syrie, à l'Institut supérieur de Musique, Shady Garfi avait ensuite fait des études approfondies à Paris au Pôle d'enseignement supérieur de la musique de Seine-Saint-Denis Ile-de-France (Pôle Sup'93) où il a fait la spécialisation dans la direction d'Orchestre et l'arrangement orchestral.

Le spectacle de l'OST est une tradition qui se perpétue dans la pure tradition adoptée par les grands orchestres symphoniques à travers le monde. Il s'agit du second spectacle du nouvel an de l'OST à avoir lieu au Théâtre de l'Opéra qui invite cette année un maestro Tunisien. Le concert de l'an 2019 était placé sous la direction d'un Maestro français (Flavien Boy).

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.