Algérie: 2019-Tlemcen - La route de l'olivier pour promouvoir le tourisme rural

Tlemcen — La wilaya de Tlemcen a connu une véritable dynamique, durant l'année 2019, avec l'ambition de promouvoir le tourisme rural à travers la route de l'olivier et, partant, la valorisation des ressources existantes pour engager un développement local viable et soutenable.

Initié au début de l'année 2019 par l'antenne de Tlemcen du Programme d'actions pilotes pour le développement agricole et rural en Algérie (PAP-ENPARD), le projet de la route de l'olivier a suscité un grand enthousiasme parmi la population rurale notamment parmi les porteurs potentiels de projets touristiques.

Le parcours touristique élaboré englobe douze communes de la wilaya: Sabra, Bouhlou, Sidi Medjahed, Beni Snous, El Azail, Beni Bahdel, Béni Mester, Sebdou, Ain Ghoraba ,Terny, Mansourah et Tlemcen. Il vise à mettre en valeur l'olivier, produit-phare de ces régions, et par conséquent l'huile d'olive très réputée dans ces localités, explique un responsable de la direction locale du Tourisme, Hadj Mimoune Fares.

Dans la foulée de ce projet, ce sont les différents produits artisanaux, agricoles, gastronomiques "gravitant" autour de l'olivier qui seront promus afin de créer un environnement touristique attrayant et de mettre en valeur des produits de terroir "bio" et "authentiques", a-t-on ajouté.Un premier travail a permis de recenser les potentialités existantes et d'identifier les porteurs de projets pour lancer ce type de tourisme rural.Les projets sont nombreux et proposent, entre autres, la création de gites ruraux et de tables d'hôtes dans diverses régions de la wilaya.

La formation: un passage obligé

Dans un souci d'assurer une formation aux porteurs de projets de nombreux cycles ont été organisés à leur profit par le programme PAP-ENPARD, la direction locale du Tourisme et l'Association nationale de réflexion, d'échanges et d'actions pour l'environnement (AREA-ED).

Des ateliers sur l'entreprenariat rural, le marketing et la valorisation du tourisme, les échanges et valorisations des produits du terroir ont été organisés tout le long de l'année 2019 comme d'autres formations en apiculture, en gastronomie traditionnelle. Une campagne d'information sur le logement chez l'habitant a été aussi assurée pour expliquer la règlementation régissant ce créneau.

Les animateurs du PAP-ENPARD ont formé et accompagné douze conseillers de développement des territoires (CDT) à Tlemcen. Ce sont des cadres des différentes institutions locales impliquées dans le développement rural à travers les différents secteurs (agriculture, forêts, tourisme, artisanat, formation professionnelles et action sociale).D'après le responsable du programme, Réda Allal, les CDT se chargeront de la formation, de l'animation et d'interface avec l'ensemble des acteurs et parties prenantes du développement des territoires ruraux. Ils participeront également à la conception et à la mise en œuvre d'une stratégie globale de développement et de dynamisation d'un territoire.

Des projets en cours d'achèvement

Le premier projet inscrit dans ce cadre sera opérationnel au printemps prochain, a-t-on assuré. Il s'agit du premier gite rural de la wilaya, implanté dans la localité d'Ouled Boukhris. Sa propriétaire, Cherifa Boukhris, est à pied d'œuvre pour boucler son projet, qui consiste à transformer sa maison rurale en un site touristique devant proposer également la gastronomie traditionnelle."Je suis déterminée à réussir ce projet qui me tient à cœur", a-t-elle confié, tout en affichant sa fierté pour la richesse et la qualité de l'art culinaire local. "Mon objectif est de faire découvrir ma région aux touristes qui pourront contempler la beauté naturelle de la région et visiter les monts de Tnouchfi, un haut lieu de la Guerre de libération nationale", a ajouté cette paysanne, qui compte également proposer des randonnées au profit des amoureux de la nature.

La maison d'hôte de Mohamed Belkadi est également en cours d'achèvement dans la localité d'Ain Douz. Le projet s'inscrit dans le même objectif de valoriser le tourisme rural.A la direction du Tourisme, on souligne que d'autres projets à même d'assurer un succès au tourisme local sont prévus. Il s'agit, entre autres, d'une fête de l'olivier qui viendra s'ajouter aux multiples fêtes comme celle de la cerise, au carnaval d'Ayred de Beni snous et la fête de Yennayer marquant le début de l'année amazigh.Incontestablement, le monde rural est promis à un avenir des plus prometteurs avec la concrétisation de tous ses projets touristiques et d'autres qui donneront une dimension supplémentaire à la richesse patrimoniale, historique, sociale, artisanale et culturel qui fait la réputation et la renommée de Tlemcen.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.