Somalie: Le Darfour de nouveau secoué par la violence

Des affrontements armés ont fait plus de 70 morts suite à une querelle entre des membres de la tribu Massalit et des Arabes. L'incident a dégénéré et des milices arabes s'en sont pris à un camp de déplacés.

Les célèbres milices djandjawids, du général Hemidti, numéro deux du Conseil souverain, sont soupçonnées d'avoir participé à cette attaque non loin d'al Geneina.

Certains déplacés ont pris la direction du Tchad.

Pourquoi huit mois après la chute d'Omar el-Béchir, l'alternance au Soudan n'a-t-elle pas permis d'arrêter les violences dans la région du Darfour ?

La réponse de Jacky Mamou, président de l'organisation, "Collectif urgence Darfour". Pour lui, il explique que le fond des problèmes qui divisent dans cette région n'est toujours pas réglé.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.