Cameroun: Centre national d'instruction des sapeurs-pompiers - Fin de formation pour la première cuvée

72 éléments des forces armées ont reçu, le 31 décembre 2019, leur certificat d'aptitude technique numéro 2, spécialité sapeur-pompier. C'était en présence du général de division Philippe Mpay.

Ils chantaient. Ils dansaient. Ils étaient heureux d'avoir achevé leur stage, spécialité sapeur-pompier. Une partie technique très importante pour l'obtention du Certificat d'aptitude technique numéro 2.

Au total, ils étaient 72 éléments des forces armées à suivre attentivement leurs résultats. C'était en présence du général de division Philippe Mpay, commandant des écoles et centres d'instruction interarmées du Cameroun.

Pendant trois mois, ces soldats ont reçu, au centre national d'instruction des sapeurs-pompiers à Kribi, des connaissances pour intervenir en cas d'incendie ou en cas de secours à personne en danger.

A l'issue de leur formation, ils deviennent des chefs d'agrès : le premier maillon de la chaîne des opérations sur le terrain.

D'après le commandant du centre national d'instruction des sapeurs-pompiers, le lieutenant-colonel Jules Garka Garka, ces éléments qui seront des sous-officiers dans les prochains mois, sont des hommes aguerris. Ils ont reçu toutes les techniques pour tutoyer les flammes et l'eau entre autres.

En se séparant du commandant et des autres instructeurs, les lauréats de la première cuvée du centre national d'instruction des sapeurs-pompiers à Kribi n'ont pas caché leur admiration. Ils reconnaissent en ces formateurs, la passion de la transmission.

Leurs souvenirs vivront longtemps dans les gestes de ces jeunes soldats qui poursuivent leur stage, partie militaire, pour valider leur Certificat d'aptitude technique numéro 2. « Bonne chance à tous », leur a souhaité le lieutenant-colonel Jules Garka Garka.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.