Guinée: Labé - Mauvaise desserte de l'eau de la SEG, le préfet Safioulahi Bah s'engage à sévir

Alors que la SEG est devenu tristement célèbre de par sa desserte bancale et parsemée de ruptures intempestives, les citoyens de Labé ont encore une fois exprimé leur ras-le-bol devant l'assèchement de leur robinet qui les oblige à la corvée d'eau.

Habituellement, si la rupture de service est due à un problème de carburant de s double casquette d'administrateur et de citoyen de Labé, le préfet met la main à la poche pour arranger le coup, il l'a encore fait en ces congés de Noel avec la particularité qu'il promet de sévir désormais contre les contrevenants qui détournent le stock devant permettre le service.

« ... Malheureusement, il y a certaines personnes qui se comportent de manière inadmissible et parfois ce sont des pannes, d'autres fois des détournements.

Actuellement, il y a une panne au niveau de Maléah (NDLR : secteur du quartier Daka I)qu'ils sont entrain de réparer. Ils ont du carburant, le préfet a mis 3000 l à leur disposition depuis le 24 décembre et ils ont reçu 5000 l de la direction générale à Conakry, plus personne ne peut parler de problème de carburant.

S'il n'y a pas d'eau, c'est peut-être la panne qu'ils ont promis de réparer d'ici 13 h (NDLR du jeudi 2 janvier) et ensuite commencer le pompage, si ce n'est pas cela, cette fois je prends l'engagement de réagir et de sévir. »

A noter que des différents services dus à la population au plan local, la desserte de l'eau est de loin la plus calamiteuse avec une fréquence de trois à quatre pannes réelles ou inventées par mois en 2019.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.