Burkina Faso: Décès de Antoine Sambo Komi - Le président du Faso rend hommage à un grand serviteur de l'Etat

«J'ai eu l'occasion de travailler avec Komi Sambo Antoine. C'est un ami, un frère. C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons appris son décès», a témoigné le chef de l'État, qui a présenté ses condoléances à sa famille et à ses amis.

Pour le président du Faso, le défunt a toujours fait preuve d'intégrité dans les responsabilités occupées. «Dans toutes ses responsabilités, il a travaillé avec intégrité. Il a mis tout son ardeur au travail», a indiqué Roch Marc Christian Kaboré, qui a également mis en avant l'esprit de solidarité et de cohésion sociale promu par le disparu.

«Indépendamment de ses fonctions, il a été un repère pour la jeunesse dans des clubs de football, il a été avec des amis dans des clubs de chasse. C'est quelqu'un qui a travaillé à réunir autour de lui, les Burkinabè de sa génération et des jeunes générations», a ajouté le président du Faso. Il a également salué son esprit d'amabilité et lui a traduit toute la reconnaissance de la Nation.

Né le 31 décembre 1952, Antoine Sambo Komi, a été membre de la Commission constitutionnelle chargée la rédaction de la nouvelle Constitution, au titre de la présidence du Faso. Il fut avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, membre fondateur du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) en 2014.

Ancien député à l'Assemblée nationale, ancien président de la Cour suprême, Antoine Sambo Komi, réputé pour son attachement à la justice sociale, était un acteur de la révolution populaire.

Il a présidé les Tribunaux populaires de la révolution qui ont jugé et condamné des anciens Hauts-cadres de l'administration pour des faits de mal-gouvernance et de détournement de deniers publics.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.