Congo-Brazzaville: Affaires - Douze sociétés comptent investir près de 215 milliards Fcfa au Congo

La Commission nationale des investissements a tenu, le 3 janvier 2020 à Brazzaville, sa dernière session de l'année 2019. Sur les seize dossiers soumis à son approbation, elle a accordé des agréments à douze sociétés dont l'investissement global est estimé à plus de deux cent quatorze milliards Fcfa.

Sur les seize dossiers examinés par la Commission, quatorze étaient nouveaux et deux en réexamen, recalés à la dernière session de septembre 2019. Pour cette session, au total douze dossiers ont reçu un avis favorable de la commission. « Cette fois-ci la Commission nationale des investissements a examiné seize dossiers et a donné un avis favorable à douze dossiers dont huit sociétés ont bénéficié d'un avis d'office et quatre devront compléter leurs dossiers. Cependant, quatre autres sont ajournées », a précisé le président de la Commission nationale des investissements, Jean Raymond Dirat qui a dirigé les travaux.

Les douze sociétés soumissionnaires représentent un investissement global de près de deux cent quinze milliards Fcfa. Si tous ces investissements venaient à être réalisés, ils devraient générer plus de trois mille six-cent emplois directs. Les sociétés adjudicataires entendent investir dans les secteurs de l'industrie, l'agro-industrie, des bâtiments et travaux publics, l'agropastoral, la construction, l'exploitation forestière, les télécommunications, des services et dans bien d'autres domaines porteurs de croissance.

Ayant acquis leur agrément, ces sociétés devraient bénéficier des allégements de la part de l'Etat, conformément à la charte des investissements. Ces avantages portent, entre autres, sur la réduction à 5% des droits de douane ; de trois ans de réduction de la taxe sur le bénéfice et de bien d'autres faveurs fiscales.

En contrepartie, les sociétés ont l'obligation de recruter prioritairement le personnel congolais, l'immatriculer à la sécurité sociale. De même, elles doivent transformer la matière première sur place afin de participer au développement économique.

Une société véreuse écope des sanctions disciplinaires

Lors de cette session, la Commission d'investissements a statué sur le cas d'une entreprise qui avait bénéficié de l'agrément et des allégements, mais n'a pas honoré ses engagements vis-à-vis de l'Etat, utilisant les avantages accordés par l'Etat à d'autres fins. Cet incivisme a causé à l'Etat, selon Jean Raymond Dirat, une perte de plus de 395 millions Fcfa.

Conformément aux textes en vigueur, a-t-il poursuivi, ladite société va écoper des sanctions proportionnelles à son incivisme.

En rappel, la Commission nationale des investissements est un organe d'exécution de la politique du gouvernement en matière de promotion des investissements. Elle compte vingt-deux membres permanents, issus de diverses administrations et institutions. Elle a pour mission d'examiner les demandes d'agrément sollicitées par les entreprises en vue d'accorder à celles qui remplissent les critères des avantages particuliers prévus dans la charte des investissements.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.