Burkina Faso: Drame de Toéni - «Les 3 cars ont pris la route sans autorisation»

Les 7 enfants décédés sont des élèves déplacés qui étaient rentrés auprès de leurs parents pour les congés de fin d'année et qui regagnaient Tougan pour la reprise des cours.

Au JT de 20h de la RTB ce samedi, le ministre en charge de l'Education nationale, Stanislas Ouaro, a manifesté son incompréhension. Il explique que, depuis le 2 janvier 2020 les transporteurs rencontraient des difficultés liées aux questions sécuritaires sur l'axe où s'est déroulé le drame, ce qui a conduit le ministre de la Défense à entreprendre des actions pour la sécurisation de l'axe.

«Hier, deux des trois cars ont souhaité prendre la route. Des consignes fermes avaient été données pour qu'aucun car ne bouge avant la fin de l'opération de sécurisation», assure Stanislas Ouaro. Mais, ajoute-t-il, les trois cars, qui ne faisaient pas partie d'un convoi officiel pour transporter les élèves, ont pris la route sans autorisation, contre toute attente, alors que l'opération de sécurisation n'était pas achevée, avec le résultat que l'on connait.

A signaler que 26 des passagers portés disparus ont été retrouvés.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.