Ouganda: Yoweri Museveni marche dans la jungle sur les pas de son ex-guérilla

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a commencé ce samedi 4 janvier une marche dans la jungle sur les pas des combattants de l'Armée de résistance nationale, avec qui il a conquis le pouvoir il y a plus de 30 ans.

Bâton à la main, Yoweri Museveni ouvre la marche sur les photos publiées sur les réseaux sociaux. Coup d'envoi d'un périple de six jours.

195 km, selon son porte-parole, de Galamba, au nord de Kampala à Birembo, au sud de la capitale. « Un voyage dans le passé, pour apprécier le présent », explique-t-il.

Today I join veterans, patriots, freedom fighters, and bazukulu in a symbolic trek from Galamba in Wakiso district to Birembo in Kibaale district to celebrate freedom fighters' heroic sacrifices for patriotism. #AfrikaKwetu pic.twitter.com/aFBhuv4fTI

Yoweri K Museveni (@KagutaMuseveni) January 4, 2020

Le groupe emprunte la route suivie par l'Armée de résistance nationale, lorsque le président a pris le pouvoir en 1986, en chassant Milton Obote. Yoweri Museveni est au pouvoir depuis. Il a officiellement été élu à quatre reprises.

La Constitution ayant été modifiée récemment, afin de supprimer la limite d'âge pour les présidents, il a le droit de briguer un nouveau mandat l'an prochain.

En Ouganda, la moitié de la population, âgée de moins de 16 ans, n'a pas connu cet épisode, régulièrement utilisé comme référence dans la rhétorique présidentielle.

Les opposants, dont le député Bobi Wine, 37 ans, qui a annoncé son intention de se porter candidat en 2021, voient cette marche comme une opération électorale.

« Au lieu de dépenser l'argent des contribuables sur ce genre de périple, affirme-t-il, Museveni devrait savoir qu'il est temps de quitter le pouvoir ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.