Mauritanie: L'UPR cherche à consolider et redynamiser le parti

Après son deuxième congrès tenu les 28 et 29 décembre dernier et la mise en place de ses instances dirigeantes, le parti au pouvoir ira à la rencontre des Mauritaniens de l'intérieur dans les prochaines semaines, a annoncé le nouveau président de l'UPR lors d'une conférence samedi 4 janvier.

L'Union pour la République a pris plusieurs résolutions, au terme de son deuxième congrès, pour redynamiser le parti à l'échelle nationale, locale et régionale.

L'UPR entend notamment envoyer des missions dans chaque région à la faveur d'une vaste campagne de sensibilisation et de renforcement de ses structures de base.

« Nous travaillerons dès maintenant à l'organisation et à la consolidation de toutes les instances de bases de notre parti, a expliqué Sidi Mohamed Ould Taleb Amar, le nouveau président du parti au pouvoir.

Nous avons pris la décision d'aller à la rencontre des militants chez eux pour accroitre leur adhésion autour de la ligne politique du parti. Nous voulons les impliquer d'avantage dans la vie du parti. »

Le président du parti au pouvoir a réitéré dans sa première conférence la détermination de l'Union pour la république à œuvrer sans relâche pour la concrétisation des engagements électoraux du président mauritanien Mohamed Cheikh Ghazouani.

Sidi Mohamed Ould Taleb Amar a pointé les priorités. « Notre parti a pour objectif principal la concrétisation du programme du président de la République, qui vise essentiellement l'amélioration des conditions de vie des populations en termes de services de base, notamment dans le domaine de la santé, dans le domaine de l'alimentation, de l'eau potable. »

Le président de l'Union pour la république a, enfin, invité les personnalités et les mouvements politiques ou associatifs qui avaient soutenu Ghazouani durant la présidentielle de juin dernier à intégrer le parti au pouvoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.