Liberia: Rassemblement anti-Weah à Monrovia

Les manifestants anti-Weah ont réussi à perturber la circulation ce lundi matin à Monrovia. Plus d'un millier de personnes, appartenant au mouvement du Conseil des patriotes, se sont rassemblées dans la capitale du Liberia pour scander des slogans hostiles au président George Weah.

Le Conseil des patriotes avait initialement prévu sa manifestation, il y a une semaine, avant de la repousser à ce lundi. Ce mouvement d'opposition dénonce l'action ou plutôt l'inaction du chef de l'État.

Pour le Conseil des patriotes, George Weah a tout faux, surtout en matière d'économie. L'inflation est à la hausse, le dollar libérien, à la baisse, et l'État, mauvais payeur, selon le principal syndicat de la fonction publique. Plus de la moitié des fonctionnaires n'auraient pas touché leur plein salaire en novembre et en décembre.

Un appel à la démission

L'opposition soupçonne George Weah d'enrichissement illicite. Elle se demande d'où provient argent qui lui permet de faire construire de grandes propriétés au vu et au sus de tous à Monrovia. Il est grand temps, affirme le Conseil des patriotes, que le président publieune déclaration de patrimoine.

Puis, il y a la question politique. Pour le Conseil des patriotes, George Weah a violé la Constitution en envoyant à Washington un ambassadeur sans l'assentiment du Sénat libérien, la procédure constitutionnelle prévue. Le diplomate a dû faire demi-tour, obtenir le blanc-seing des sénateurs avant de repartir aux États-Unis.

Pour toutes ces raisons, le Conseil des patriotes appelle le président à démissionner. Ce qui ouvrirait la voie à la vice-présidente, Jewel Taylor, une ex-épouse du criminel de guerre Charles Taylor.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.