Sénégal: Umaro Sissoco Embaló à Dakar pour remercier Macky Sall

Après l'annonce de sa victoire au second tour de l'élection présidentielle du 29 décembre dernier, le nouveau président de la Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embaló s'est rendu au Sénégal pour visite officielle.

Nouvellement élu, le président Umaro Sissoco Embaló a annoncé qu'il réservait son premier déplacement à l'étranger au Sénégal. Au cours d'une interview qu'il a accordée à nos confrères de la Radio-télévision du Sénégal (RTS), le successeur de José Mário Vaz a parlé du président Macky Sall comme d'un frère :

"En 2009, quand nous étions en guerre civile, il m'avait hébergé. Il me disait : 'Embalo, il faut apprendre ici au Sénégal. Après tu iras en Guinée-Bissau. Aujourd'hui, je peux dire que c'est mon marabout parce que c'est en 2009 qu'il me l'avait dit. Aujourd'hui, je suis devenu président de la République de Guinée-Bissau."

Relations historiques

Les deux pays partagent une frontière longue de 330 kilomètres et ont une histoire commune. Dakar avait soutenu son voisin lors de la lutte contre les colons portugais. En contrepartie, la Guinée-Bissau a toujours été aux côtés du Sénégal dans la guerre contre les indépendantistes casamançais.

Umaro Sissoco Embaló a encore cité d'autres exemples illustrant l'excellence des relations entre les deux pays :

"Aujourd'hui 70% des élèves de Ziguinchor sont des Bissau-Guinéens. Il en est de même des malades qui ne peuvent pas se rendre en Europe. Faute de moyens, ils vont à Ziguinchor et à Dakar pour se soigner."

Le nouveau président a conclu en ces termes : "le Sénégal est un pays frère et a beaucoup de choses à apporter à la Guinée-Bissau. S'il y a des crises chez nous, les gens vont au Sénégal."

Babacar Gueye, professeur agrégé de Droit constitutionnel à la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar analyse les relations historiques qui unissent la Guinée-Bissau et le Sénégal. Il revient aussi sur le système politique en vigueur, qui est, à ses yeux, vecteur d'instabilité politique.

Cliquez sur la photo principale de l'article pour écouter l'intégralité de l'interview.

A noter qu'après Dakar, le nouveau président bissau-guinéen a prévu de se rendre à Brazzaville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.