Cameroun: Extension de l'Université de Douala - Pour une plus grande adéquation entre la formation et l'emploi

6 Janvier 2020

C'est dans ce sens qu'il y a lieu de comprendre la volonté de développement et d'amélioration du système universitaire impulsé par le gouvernement et mis en forme par les acteurs sur le terrain.

Dans les prochains jours, les villes de Kribi et d'Edéa abriteront des campus universitaires étatiques.

L'universitaire et Recteur de l'université de Douala Magloire Ondoa, a il y a quelques temps, obtenu du ministre d'Etat, ministre de l'enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, un accord pour l'extension de l'université de Douala dans ces villes.

Des campus annexes de cette institution y seront donc créés. Ce qui permettra, on s'en doute bien, de décongestionner davantage les Campus de Douala et surtout, de faciliter les conditions d'études et de formations des nombreux étudiants qui frappent chaque année à la porte de l'enseignement supérieur. Lequel se veut désormais de qualité et en adéquation avec la formation et l'emploi. C'est d'ailleurs dans cette veine qu'un Centre de production des médicaments sera érigé dans la ville lumière d'Edéa grâce à une convention signée entre l'université de Douala et l'Autriche. Une vision qui se situe dans la continuité d'une œuvre que le Pr Magloire Ondoa, avait déjà entamée alors qu'il était encore Doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques de l'université de Yaoundé 2. Par son entregent, cette faculté a connu son extension dans les villes de Bertoua et d'Ebolowa.

Il convient de dire à cet effet que le recteur de l'université de Douala, au-delà de rapprocher ces institutions des populations estudiantines, participe d'une manière ou d'une autre, non seulement au rayonnement, à la réforme du système universitaire national, mais aussi œuvre pour une véritable adéquation entre la formation reçue et l'emploi. C'est certainement la même logique qui qui l'aurait conduite à la signature de cette convention qui lie désormais l'Université de Douala dont il a la charge à l'Université du Rwanda et l'ULB. Laquelle permettra de former les médecins Rwandais en master des chirurgies, laparoscopique. Avec la mise au point d'un Centre de production des médicaments dans la ville d'Edéa, « la boucle sera ainsi bouclée » et surtout faculté de médecine de l'université de Douala gagnera en notoriété en s'affirmant comme un véritable socle de formation de la ressource humaine en matière de santé. Et quand on sait que l'amélioration de l'état de santé des populations demeure un objectif de développement social et de croissance économique pour le Cameroun, étendre des campus de l'université de Douala dans ce domaine, constitue une avancée notable pour laquelle il y a forcément lieu de reconnaître.

Comme quoi, le président de la République, en nommant le Pr Magloire Ondoa, Recteur de l'université de Douala, ne s'est certainement pas trompé. Les prémices d'une bonne « récolte » sont avérées.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.