Congo-Brazzaville: Diplomatie - Le corps diplomatique salue le rayonnement du Congo en 2019

L'ambassadrice de la République centrafricaine au Congo, doyenne du corps diplomatique, Marie Charlotte Fayanga, a souligné le 6 janvier à Brazzaville le rayonnement de la diplomatie congolaise en Afrique au cours de l'année passée.

Présentant les vœux du Nouvel An du corps diplomatique au président Denis Sassou N'Guesso, elle a salué son engagement dans la résolution des conflits sur le continent. « La diplomatie congolaise reste influente dans la sous-région et sur le continent grâce à votre dynamisme politique et votre sagesse », a-t-elle signifié.

Marie-Charlotte Fayanga a rappelé les visites effectuées l'année écoulée dans la capitale congolaise par des chefs d'Etat, des hauts dirigeants des pays amis ainsi que des responsables des organisations internationales. « En 2019, des rencontres internationales se sont tenues à Brazzaville, notamment des réunions de haut niveau, des fora économiques et bien d'autres rendez-vous internationaux », a-t-elle indiqué, soulignant également la tenue des grandes commissions mixtes de coopération entre le Congo et les pays amis.

Au plan économique, l'accord conclu le 11 juillet 2019 par le gouvernement congolais et le Fonds monétaire international, au titre de la facilité élargie de crédit, a également été évoqué par la doyenne du corps diplomatique.

Selon elle, il s'agit d'une opportunité pour le Congo d'engager des réformes structurelles indispensables au rétablissement des équilibres macroéconomiques. Ceux-ci ont été détériorés par la crise économique et financière provoquée par la chute du prix du baril de pétrole sur le marché mondial.

La doyenne du corps diplomatique a épinglé aussi la détermination du gouvernement congolais d'améliorer le climat des affaires pour attirer des investissements étrangers et de diversifier l'économie nationale qui demeure dépendante des ressources du secteur pétrolier.

Au niveau social, elle a notamment noté la riposte du Congo contre l'épidémie de Chikungunya, ainsi que le paludisme à travers la campagne de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées. Marie Charlotte Fayanga s'est, en outre, félicitée de l'engagement du gouvernement congolais en faveur de la mise en œuvre des infrastructures susceptibles d'accélérer l'intégration en Afrique centrale.

La diplomate centrafricaine a, à titre d'illustration, énuméré deux grands projets d'intégration sous-régionale, notamment le bitumage de la route Ouesso-Bangui-N'Djamena (corridor 13) qui devrait relier le Congo, la RCA et le Tchad, et la construction du pont route-rail Brazzaville-Kinshasa entre la République du Congo et la République démocratique du Congo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.