Sénégal: Le Volume global des investissements agréés prend l'ascenseur au troisième trimestre 2019

Au troisième trimestre 2019, le volume global des investissements agréés, a fortement progressé comparativement au deuxième trimestre de la même année, en s'établissant à 1217 milliards de FCFA contre 347,7 milliards de FCFA, soit une augmentation de 250,2%.

L'information est contenue dans la dernière publication de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) « Note sur les évolutions économiques récentes », où elle fait un focus sur les investissements et statut d'entreprise franche d'exportation.Par statut, la quasi-totalité des investissements de la période sous revue (99,6%) sont agréés au code des investissements et seulement 0,4% au code des entreprises franche d'exportations. Le tiers des investissements (33,1%) est constitué d'investissements productifs et 66,9% de projets d'infrastructures.

« Ainsi, le volume des investissements consacrés aux infrastructures a sensiblement augmenté (497,2%) en s'établissant à 814,1 milliards de FCFA au troisième trimestre 2019 contre 136,3 milliards de FCFA, au trimestre précédent. Ces investissements d'infrastructures sont destinés aux complexes commerciaux estimés à 782,5 milliards de FCFA, aux produits énergétiques d'une valeur de 31 milliards de FCFA et aux infrastructures portuaires évaluées à 630,4 millions de FCFA pour les régions de Dakar, Diourbel et Kaolack », précise l'Ansd.Elle ajoute que les projets en produits énergétiques (énergie solaire) sont imputables à la France (40%), à la Hollande (40%) et au Sénégal (20%). Les projets d'infrastructures portuaires et ceux des complexes commerciaux proviennent respectivement de la France et du Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.