Togo: Faure a dit oui à ses « courtisans » et se lance officiellement dans la course pour un 4ème mandat

Faure Gnassingbe

Par un « oui », Faure Gnassingbé a officiellement rejoint le rang de la vingtaine de candidats déclarés pour la présidentielle de 2020.

Devant les militants du parti UNIR ce jour au siège de leur formation politique à Lomé, le Chefd e l'Etat togolais, à la tête du pays depuis 2005 a lâché le mot sacré « Je dis oui », pour porter haut les emblèmes de ce parti à la présidentielle de Février prochain, comme pour répondre à la proposition ou sollicitation de ses partisans. Il met ainsi un terme aux multiples spéculations et fantasmes qui ont parfois propulsé des supposés vice-champions dans la tunique de candidat du parti bleu.

On peut donc conclure qu'après le rendez-vous manqué de Kara Dimanche dernier, le parti s'est repris en investissant le président et militant qui se lance ainsi dans la course pour un quatrième mandat, contesté par l'opposition togolais qui crie à une alternance politique à la tête du pays.

Face à Faure Gnassingbé, une vingtaine de candidats déclarés se dressent, et dont la plupart sont de cette opposition togolaise plurielle ceci, même si les tentatives pour rapprocher ces derniers ont débouché sur la personne de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo comme candidat unique des Forces démocratiques.

Une désignation qui ne fait pas l'unanimité vu que la Coalition C14 qui a pourtant soutenu l'initiative de l'Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, dans sa dynamique de voir un candidat issu de la Société civile porter le flambeau de cette opposition togolaise, réclame un candidat de consensus.

Le scrutin présidentiel étant à 2 tours, le premier aura lieu le 22 Février prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.