Afrique Centrale: Au moins neuf morts dans une explosion entre le Nigeria et le Cameroun

Le Nigeria et le Cameroun ont une longue histoire de problèmes de sécurité

Au moins neuf personnes ont trouvé la mort dans l'explosion d'une grenade à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun. L'explosion s'est produite lundi dans un marché bondé.

Neuf morts de nationalité nigériane, 21 blessés également tous Nigérians ainsi que cinq blessés de nationalité camerounaise : c'est le bilan établi par le ministère camerounais de la Défense après cette explosion qui s'est produite lundi à la frontière entre le Nigeria et le Cameroun.

Selon le ministère camerounais de la Défense, l'explosion s'est produite côté nigérian dans un marché situé entre la ville de Ngala-Gamboru au Nigeria et Fotokol au Cameroun.

Une explosion due à la mauvaise manipulation d'une grenade trouvée par deux jeunes gens. Des jeunes qui auraient tenté de se faire de l'argent en vendant la grenade au marché de Ngala.

Dans le communiqué publié ce mardi, le ministère camerounais de la Défense écarte la piste de l'attaque djihadiste. "Les premiers éléments de l'enquête et les témoignages des survivants prouvent avec certitude qu'il ne s'agissait pas d'un attentat-suicide", dit le communiqué signé du commandant Cyrill Atonfack.

La piste djihadiste

Sur place, dans la région, il y a toutefois d'autres hypothèses qui circulent. Certaines sources affirment qu'il s'agit de kamikazes qui se sont fait exploser provoquant une vingtaine de morts. Pour Abouzari Mahamat,maire de Fotokol, "Il y a plusieurs hypothèses. Certains parlent d'une explosion due à une grenade, d'autres disent que l'explosion provient des vendeurs de fer. Une seule certitude, il y a eu beaucoup de morts. Plus de dix morts. Les enquêtes en cours vont déterminer la véritable cause de cette explosion."

Les enquêtes se poursuivent donc et permettront sans doute d'en savoir davantage sur ce qui s'est passé dans cette région située entre le Cameroun et le Nigeria. Une région confrontée aux attaques des djihadistes de Boko Haram.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.