Togo: Tennis / Championnat ITF/CAT - Un exploit réalisé par le Togo avant le début de la compétition

Les efforts de la Fédération Togolaise de Tennis sont récompensés. A force d'être régulière en termes d'activités, elle a désormais la crédibilité et la confiance des instances internationales de la discipline. En moins de quelques mois, le Togo va abriter deux grandes compétitions.

Si la première se déroule actuellement, la deuxième se fera dans les jours à venir qui est beaucoup plus prestigieuse.

Les éliminatoires du championnat d'Afrique de la zone 2 des moins de 14 ans et 16 ans se disputent à Lomé du 6 au 14 janvier. Des semaines après, le pays sera l'organisateur du tournoi en lui-même dans le mois de mars. Avec cette compétition, le pays réalise un exploit retentissant.

« Un honneur pour le Togo d'être désigné comme organisateur des prochains championnats d'Afrique après 20 ans sans qu'un pays d'Afrique subsaharienne ne le fasse », a révélé Romain Tagba, président de la Fédération Togolaise de Tennis. Avant de conclure : « Nos attentes, c'est de nous qualifier pour les championnats d'Afrique ».

C'est tout simplement logique. Ça fera tâche si les athlètes togolais ne se qualifient pour la compétition qu'abrite leur pays. Après un début difficile, les togolais rectifient peu à peu le tir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.