Congo-Kinshasa: Les autorités ferment l'université de Kinshasa suite aux violences

Les autorités ont décidé de fermer l'UniKin, l'université de Kinshasa, en raison des émeutes qui agitent le campus depuis deux jours. La hausse des frais universitaires pour les étudiants qui paient en franc congolais a mis le feu aux poudres. Étudiants et policiers se sont affrontés. Au moins un policier aurait été tué, lynché à mort.

En dépit de l'appel au calme lancé lundi soir par le Premier ministre Sylvestre Ilunga, les violences ont repris ce mardi entre étudiants et policiers sur le site universitaire. Au moins un policier a été tué. Le gouvernement a décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre toutes les activités au sein de l'université.

« Obligation est faite à tous les occupants des résidences estudiantines de l'Université d'évacuer volontairement les lieux dans les 48h », déclare ce soir dans un communiqué, Thomas Luhaka, le ministre de l'Enseignement supérieur. Faute de quoi, « recours sera fait aux forces de l'ordre ».

Le ministre demande également aux forces de sécurité de procéder « le plus rapidement possible à l'identification et à l'arrestation des auteurs de ces forfaits pour qu'ils subissent, avec la plus grande fermeté, la rigueur de la loi ». Une déclaration d'une extrême fermeté car la situation a dégénéré ce mardi après-midi.

Des affrontements ont une nouvelle fois opposé étudiants aux forces de l'ordre au cours desquels au moins un policier a été tué. Selon un commandant présent sur place ce dernier n'était pas armé. L'homme serait tombé dans une embuscade. Sur une vidéo diffusé par ce commandant, on voit le policier se faire lyncher à coups de bâtons par plusieurs étudiants avant de décéder sur place.

Les forces de sécurité sont accusées par certains de vol et de saccages. Cette poussée de fièvre a débuté dimanche. Les étudiants qui paient leur études en franc congolais protestent contre l'augmentation des frais de scolarité. Car ces derniers seront plus durement pénalisés que ceux qui les payent directement en dollars. En raison du nouveau taux de conversion du franc congolais avec la monnaie américaine, les frais académiques devraient quasiment doublé pour eux cette année.

Nous venons de très loin pour étudier à Kinshasa. On ne sait pas où aller, on va rester ici. Le ministre doit revoir sa décision.

Les étudiants de l'UniKin priés d'évacuer le campus de l'université

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.