Congo-Kinshasa: Coopération - Le ministre belge des Affaires étrangères reporte sa visite en RDC

Sa visite de travail en RDC était prévue du jeudi 9 au samedi 11 janvier, pour procéder notamment à la réouverture officielle du consulat de Belgique à Lubumbashi.

Ce report est dû au fait que le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin, doit participer à une réunion des chefs de la diplomatie des pays de l'Union européenne convoquée vendredi à Bruxelles, au sujet des tensions entre les USA et l'Iran.

Philippe Goffin, qui a annoncé ce report le mardi 8 janvier a indiqué que situation internationale tendue entre les États-Unis et l'Iran bouscule les agendas politiques de nombreux pays. « Depuis le début, l'Europe rappelle l'importance du dialogue et de la désescalade. C'est un vrai regret de postposer cette visite au Congo mais ce voyage, planifié dans le cadre de la relation privilégiée renouvelée entre nos deux pays, se fera prochainement », a-t-il indiqué dans un communiqué, expliquant devoir "impérativement participer" à la réunion extraordinaire des ministres européens des Affaires étrangères consacrée à la crise iranienne.

Philippe Goffin devait se rendre en RDC pour rencontrer son homologue congolaise, Marie NTumba Nzeza, ainsi que le président Félix Antoine Tshisekedi à Kinshasa et pour procéder officiellement à la réouverture du consulat général de Belgique à Lubumbashi, fermé en janvier 2018, à la suite de la crise diplomatique entre la RDC et la Belgique. "Ce poste reprend cependant déjà ses activités", a précisé Philippe Goffin, dont le séjour en RDC aurait constitué sa première visite bilatérale à l'étranger et aurait également été la première visite d'un ministre fédéral belge en RDC depuis celle du prédécesseur de Philippe Goffin, Didier Reynders, en novembre 2017 pour inaugurer la nouvelle ambassade de Belgique à Kinshasa, en pleine crise diplomatique belgo-congolaise.

La RDC a autorisé la réouverture du consulat de Belgique à Lubumbashi, lors du 16e conseil des ministres tenu le vendredi 27 décembre à Zongo, dans la province du Kongo central, sous la direction du président de la RDC, Félix Tshisekedi. «Après examen du dossier, le conseil des ministres a marqué formellement son accord à la demande exprimée par la Belgique de voir les autorités congolaises procéder à la réouverture de leur consulat à Lubumbashi. Par ailleurs, afin de bien manifester la disposition de la République démocratique du Congo à entretenir de bonnes relations diplomatiques avec la Belgique, le chef de l'État a chargé madame la ministre d'État, ministre des Affaires étrangères (Marie Tumba Nzeza, ndlr) d'examiner les modalités de réouverture de notre consulat à Anvers (Belgique), indiquait le compte-rendu de ce conseil fait par le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et des Médias, David-Jolino Diwampovesa Makelele.

Les relations entre Bruxelles et Kinshasa s'étaient dégradées il y a deux ans en plusieurs phases. D'abord avec la suspension du Programme de partenariat militaire (PPM) bilatéral en avril 2017, puis début 2018 à la suite d' "une révision fondamentale" de la coopération décidée par le gouvernement belge jusqu'à «l'organisation d'élections crédibles» en RDC. En effet, les autorités belges avaient décidé de revoir leur coopération bilatérale avec la RDC en réorientant leurs fonds de développement vers des ONG en lieu et place des institutions publiques congolaises. Utilisant le principe de réciprocité, la RDC avait notamment fermé son consulat d'Anvers en Belgique et demandé à la Belgique de fermer son consulat général à Lubumbashi, de mettre fin aux activités de sa nouvelle agence de développement (Enabel) et de fermer la Maison Schengen à Kinshasa. Les fréquences de Brussels Airlines avaient également été réduites de sept vols hebdomadaires à quatre.

Ces mesures ont été annulées depuis l'entrée en fonction de Félix Tshisekedi et un nouvel ambassadeur de Belgique, Jo Indekeu, a pris ses fonctions fin octobre à Kinshasa, alors qu'un nouveau consul général, Bart Coessens, a déjà regagné Lubumbashi. Les autorités congolaises doivent pour leur part nommer à la fois un nouvel ambassadeur en Belgique et un consul général à Anvers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.