Algérie: Infractions de change - Plus de 8 milliards de DA sur les neuf premiers mois 2019

Alger — Le montant des infractions de change détectées par les services des douanes, a atteint plus de 8 milliards de dinars durant les neuf premiers mois de 2019, a-t-on appris auprès de la Direction générale des douanes (DGD).

Les services des douanes ont enregistré durant les neuf premiers mois de l'année écoulée 422 affaires liées à des infractions à la législation et à la réglementation de change et des mouvements de capitaux, pour un montant de 8,076 milliards (mds) de dinars et des amendes globales qui s'élèvent à plus de 31,33 mds de dinars.

Le montant des infractions de change en relation avec le commerce extérieur s'élève à près de 7,59 mds de dinars pour un montant global d'amendes encourues de près de 30,36 milliards de dinars.

Durant la même période, les affaires liées aux infractions sans relation avec le commerce extérieur s'élèvent à près de 487,03 millions de dinars avec des amendes de 974,05 millions de dinars.

Les principales saisies effectuées, de janvier à septembre 2019, par nature de monnaies, ont porté, notamment, sur une valeur de 1.722,446 euro, 386.482 dollars, 23,578 millions de DA, 145.034 dinars tunisiens, 17.431 grammes d'or et enfin 12.845,7 grammes d'argent.

Par nature d'infractions, les Douanes relèvent que les 507 procès-verbaux dressés par les agents habilités, consistent, essentiellement, en la fausse déclaration avec 425 infractions, l'inobservation de l'obligation de déclaration (36), le défaut de rapatriement des capitaux (28), en plus à l'inobservation des procédures prescrites ou des formalités exigées et le défaut d'autorisation requise ou le non-respect des conditions dont elles sont assorties.

Durant toute l'année 2018, les Douanes avaient relevé 507 infractions qui se sont soldées par une valeur globale des corps du délit de 11,785 milliards de DA. Ces infractions ont concerné 12 personnes morales et 19 personnes physiques et se sont soldées par des amendes atteignant 525 millions de dinars

Ce phénomène, hautement nuisible à l'économie nationale, a amené la direction générale des Douanes à créer, en 2018, une Commission chargée de la lutte contre la fraude et le transfert illicite des capitaux vers et à partir de l'étranger.

Cette commission, qui constitue un outil supplémentaire pour renforcer la lutte contre la fraude et le transfert illicite des capitaux, œuvre à l'élaboration d'un rapport qui sera soumis aux autorités concernées, comprenant, notamment, des recommandations douanières.

Dans le même objectif, un Comité de veille et de suivi, chargé de suivre l'évolution des transferts en devises vers l'étranger, avait été mis en place par le ministère des Finances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.