Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi reçoit les représentants des étudiants

Batiment administratif de l'UNIKIN

Suite à la tension observée au sein de l'Université de Kinshasa les 6 et 7 janvier dernier entre les étudiants de cette alma mater et les éléments de la police nationale congolaise, Félix Tshisekedi recevra les représentants des étudiants avant ce vendredi. Annonce faite par le Directeur de Cabinet du chef de l'Etat, Vital Kamerhe. Cette rencontre permettra de trouver une solution idoine aux revendications des étudiants. Il y a lieu de noter que les récentes manifestations ont conduit à la mort d'au moins un policier et plusieurs blessés de deux côtés.

«Je viens d'échanger avec le Président de la République et il a décidé de discuter avant le Conseil des ministres du vendredi avec le comité des étudiants sur ce qui doit être bénéfique à la fois pour les étudiants et pour la sécurité du pays», a déclaré Vital Kamerhe.

Pour rappel, le chef de l'Etat avait reçu, le samedi 4 janvier 2020, dans son cabinet de travail, une délégation d'étudiants de l'Institut des Bâtiments et Travaux Publics, IBTP, venue lui remettre, au nom de l'ensemble des étudiants des Universités et Instituts Supérieurs officiels du pays, un mémorandum dans lequel ces étudiants dénoncent les taux exorbitants des frais académiques fixés récemment dans plusieurs établissements. Selon la grille présentée au Président de la République, ces taux varient de 450.000 à presque 500.000 FC, 250 à 300 dollars américains. Selon les jeunes interlocuteurs du chef de l'Etat, les taux fixés par le ministre de l'ESU dépassent les maigres ressources de leurs parents.

Après avoir écouté religieusement la délégation, Félix Tshisekedi avait ainsi pris acte de la pertinence de leurs revendications et avait promis une large concertation avec le ministre de tutelle et les différentes parties prenantes pour un règlement apaisé de la question. Les observateurs notent qu'à la suite du passage en force de plusieurs comités de gestion des universités et instituts supérieurs dans la fixation des frais académiques, la tension était en train de monter d'un cran dans le secteur de l'enseignement supérieur et universitaire étatique, sur l'ensemble du pays.

Mais, 2 jours après, soit le lundi 6 janvier 2020,les étudiants de l'Université de Kinshasa avait initié une marche de protestation contre la décision du Ministre de l'ESU fixant les frais académiques à 490.500FC pour les classes de recrutement et 485.500FC pour les classes montantes. Ces actions ont conduit à la destruction méchante des matériels académiques et des pertes en vies humaines.

Il a ainsi été décidé par le ministre de l'ESU, en accord avec le gouvernement et après concertation avec le comité national de sécurité, la suspension des activités académiques au sein de l'UNIKIN et sa fermeture jusqu'à nouvel ordre.

Il reste donc à espérer que ce face à face des étudiants avec le président pourra conduire à une issue heureuse pour enfin aboutir à un terrain d'entente.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.