Angola: BNA réduira ses coûts avec la nouvelle série Kwanza

Luanda — La Banque nationale d'Angola (BNA) réduira de moitié le montant dépensé pour la maintenance de la monnaie nationale, avec l'émission de la nouvelle série de Kwanza, prévue pour cette année, a annoncé mercredi, à Luanda, le gouverneur de cette institution bancaire, José de Lima Massano.

Il a précisé que tous les deux ans, la BNA dépensait 30 millions de dollars pour la maintenance du Kwanza en circulation (des billets actuels), tandis qu'avec la nouvelle série de billets, qui reviendra au même prix, la maintenance sera faite tous les quatre ans.

Le gouverneur de la Banque centrale, qui s'adressait à la presse à l'Assemblée nationale, à l'issue de la discussion de la loi autorisant la BNA à mettre en circulation les nouvelles coupures de kwanza, a justifié que la période de maintenance serait plus longue car un changement serait opéré dans le substrat du billet, car il ne sera plus de papier coton mais plutôt de polymère, une sorte de plastique.

Il a expliqué qu'avec l'utilisation de polymère au lieu de papier, le nouveau billet de banque Kwanza aura une plus grande durabilité que le billet de banque actuellement utilisé (en papier cotton).

Parlant des coûts d'émission de la nouvelle série de Kwanza, il a déclaré que la BNA prévoyait de dépenser 30 millions USD en 2020, le même montant utilisé pour le remplacement des billets en circulation dans le pays.

Sans avancer le montant à émettre dans la première phase, dans un processus qui durera au moins sept ans, il a précisé que sa mise en circulation dépendait de l'approbation de l'Assemblée nationale.

Les nouvelles coupures bancaires, qui pourraient à tout moment être injectées sur le marché, portent les valeurs faciales de 200, 500, 1000, 2000, 5000 et 10.000 kwanzas.

Pour produire la nouvelle famille de Kwanza, la BNA (Banque centrale d'Angola) a lancé un concours international, au bout duquel trois entités, soit une Russe, une Allemande et une des Etats-Unis d'Amérique, ont été retenues.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.