Burkina Faso: Explosion d'une grenade à Ouagadougou - Trois blessés enregistrés

C’est dans cette salle que la grenade a explosé.

Une explosion a eu lieu dans une salle de classe de l'école franco-arabe Darou Hadise, au secteur n°38 de l'arrondissement n°9 de Ouagadougou, le mercredi 8 janvier 2020. Trois élèves blessés ont été évacués à l'hôpital Paul VI pour des soins.

L'école franco-arabe Darou Hadise, située au secteur n°38 de l'arrondissement n°9 au nord de Ouagadougou est sortie de l'anonymat dans la matinée du mercredi 8 janvier 2020. Et pour cause, une grenade s'est explosée dans une salle de classe (CE1) aux environs de 8 heures. Selon les témoignages recueillis sur place, trois élèves ont été blessés et évacués à l'hôpital Paul VI. « C'est aux environs de 8 heures qu'on m'a informé qu'une explosion a eu lieu dans une salle de classe pendant que l'enseignant dispensait son cours.

Je me suis dépêché sur les lieux pour constater les faits. L'explosion a fait trois blessés parmi les élèves. Deux ont eu des blessures aux visages et le troisième a été blessé au dos. Les forces de défense et de sécurité sont venues pour sécuriser les lieux »,

a détaillé Lassané Sawadogo, enseignant dans ladite école. Dans ses explications, il a dit ignorer tout de la présence de la grenade dans une salle de classe. Elève en classe de 6e (Français) et CM1 (Araba), Abdoul Razak Rabo, a confié avoir entendu l'explosion quand ils étaient en classe. « Tout le monde était paniqué. On nous a fait sortir et j'ai vu deux élèves blessés au visage et un au dos qui ont été évacués », a-t-il confié.

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont encerclé la zone et procédé aux constatations d'usage pour déterminer la cause de l'explosion.

Mais selon une source proche des services de sécurité, la grenade aurait été amenée à l'école par un élève. C'est dans sa manipulation qu'elle a explosé, a fait savoir la même source. Le maire de l'arrondissement n°9, Albert Bamogo, accompagné de l'ancien ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, s'est également rendu sur les lieux. Il a invité la population à vaquer tranquillement à ses occupations.

«Contrairement à la rumeur qui faisait état d'une attaque terroriste, il n'en est rien. Il s'agit d'une grenade qui a explosé dans une salle de classe. Les blessés, au nombre de trois, sont pris en charge. Les FDS vont pousser les investigations pour déterminer la cause de la présence d'une grenade dans l'établissement », a soutenu Albert Bamogo.

L'explosion a fait circuler toutes sortes de rumeurs inhérentes à une attaque terroriste sur les réseaux sociaux. Dans la psychose, de nombreux établissements scolaires dans les environs ont suspendu les cours et libéré les élèves.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.