Seychelles: Les colis expédiés aux Seychelles depuis l'étranger entraîneront désormais des frais de traitement, selon un responsable

Les sociétés de distribution de courrier et les particuliers qui collectent des colis à l'aéroport international des Seychelles ou au bureau de poste paieront des frais de traitement de 100 SCR (environ 7 $) en vertu d'une nouvelle réglementation en vigueur depuis le début de l'année, a déclaré un haut responsable du gouvernement.

La secrétaire principale au commerce, Cilia Mangroo, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse que ce n'était pas une tactique pour décourager les achats en ligne, mais une procédure normale appliquée dans la plupart des pays.

Mme. Mangroo a déclaré que les entreprises de distribution de courrier devraient payer les frais de dédouanement du colis, puis le client effectuera un remboursement "car nous ne voulons pas que les gens viennent faire la queue à l'aéroport pour retirer leurs marchandises".

La secrétaire principal a déclaré que depuis l'introduction des frais de traitement, les sociétés de distribution de courrier demandent aux clients d'aller payer les frais directement à l'aéroport pour récupérer leur colis.

"Cela ne devrait pas être fait de cette manière car les sociétés de distribution de courrier devraient aider leur client conformément à leur politique et en particulier parce qu'elles perçoivent une prime pour le dédouanement", a ajouté Mme. Mangroo.

Mme. Mangroo a déclaré que les frais de traitement sont une procédure normale appliquée dans la plupart des pays (Thomas Meriton) Photo License: CC-BY

La secrétaire principal a déclaré que le département du commerce avait consulté les sociétés de distribution de courrier effectuant des transactions aux Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien.

"Nous avons envoyé des lettres aux sociétés de distribution de courrier pour les informer du nouveau développement. Ce n'est pas une taxe. Lorsque vous payez une prime avec ces sociétés, cela devrait également impliquer un dédouanement et un service de porte à porte", a-t-elle déclaré.

Les Seychelles appliquent une politique de sécurité stricte en matière de dédouanement et de livraison des colis. Chaque colis passe par la douane pour des raisons de sécurité et de documentation et si tout est en ordre, les colis sont remis aux sociétés de distribution de courrier ou aux particuliers pour la livraison et la collecte.

Depuis l'introduction de ces frais de traitement, les membres du public ont exprimé leur inquiétude sur les réseaux sociaux quant au fait que les frais ne devraient pas être applicables car ils paient déjà des frais d'expédition lorsqu'ils achètent leurs colis.

"C'est vrai, mais ce sont des frais d'expédition et cela va pour l'entreprise qui fait l'expédition. Ce que nous demandons aux entreprises de distribution de courriers et aux membres du public de payer, c'est des frais de douane", a déclaré Mme. Mangroo.

Elle a donné un exemple de la façon dont les frais fonctionneront et a déclaré que "supposons que vous achetez 10 boucles d'oreilles et qu'elles viennent dans des emballages différents, l'acheteur devrait payer 100 SCR pour chaque paquet, bien qu'il ait été acheté sur le même site."

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un paiement d'impôt, les frais seront perçus par la Seychelles Revenue Commission et placés dans le fonds consolidé.

Le commissaire des douanes par intérim, François Ally, a déclaré que les clients ayant acheté leurs articles avant le 31 décembre n'auront pas à payer les frais.

La SNA a contacté l'une des principales sociétés de distribution de courrier aux Seychelles et le porte-parole a déclaré que les frais de traitement étaient nouveaux pour eux et de ce fait ils ne feraient donc aucun commentaire supplémentaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.