Congo-Kinshasa: Afropolitan Festival - Zaïko Langa Langa fête son jubilé d'or à Bozar

Le concert exclusif que livrera l'orchestre mythique kinois, le 29 février 2020, dans la grande Salle Henry Le Bœuf du Palais des beaux-arts de Bruxelles est le grand moment de la quatrième édition de l'événement dédié à la création et la créativité afropolitaine organisé du 28 février au 1er mars.

Déjà annoncé comme un moment faste, le concert-événement de Zaïko Langa Langa lui offre une belle occasion de se produire à nouveau en Europe après une quinzaine d'années. Tout à l'honneur, l'orchestre du cinquantenaire des deux Congo, devenu lui-même cinquantenaire depuis le 24 décembre 2019, est à l'affiche dans la grande salle Henry Le Bœuf, cadre prestigieux du Bozar qui peut accueillir plus de deux mille personnes.

Bozar met un point d'honneur à rappeler qu'« au cours de ce demi-siècle d'activité musicale intense, Zaïko Langa Langa a forgé son propre style reconnaissable entre tous ». En effet, il faut souligner que dans le « Style Zaïko », mélange de rumba hyper rythmée et de funk, la danse a toujours eu une place de choix. Dans le lot, il y a eu Zekete Zekete, Washa Washa, Sonzo, Six, Rivole, Cavacha, Siatapata, Choquer, Tara, Volant, Guidon, Disco, sans oublier Ngouabin, celle du tout début, mars 1970. Certains de ces noms ne disent peut-être pas grand-chose aux générations actuelles qui, elles, connaissent plutôt mieux Vimba et plus récemment encore Tokomesana. Voilà qui démontre à suffisance cette particularité du groupe de Jossart Nyoka Longo qui n'a pas d'égal dans la rumba congolaise.

Faut-il encore rappel l'ambiance soutenue par les cris des atalaku, animateurs, qui savent ajouter leur grain de sel au soukous qui a traversé le temps et n'a cessé de plaire à plusieurs générations de mélomanes. Quant à ses célèbres solos de guitares, comme le soutient si bien le Bozar, ils ont ce mérite d'avoir « révolutionné la musique pop africaine et voyagé à travers le monde ». Mais Zaïko a aussi offert des perles comme feu Papa Wemba et le guitariste Pépé Felly Manuaku, père du seben, pour ne citer qu'eux.

Zaïko Langa Langa n'a pas volé sa place dans la programmation de cette quatrième édition de l'Afropolitan Festival dont le thème est Heroes and Heroines. C'est dire que cette année, la rencontre veut explorer le lien que les Africains et Afro-descendants ont avec leurs héros et héroïnes, les grandes figures qui les inspirent. Elle a choisi d'en mettre particulièrement trois en avant, en l'occurrence Fela Kuti, Miriam Makeba et Toni Morrison, l'écrivaine afro-américaine décédée en 2019. Ce n'est donc pas sans raison que l'événement a tenu à greffer l'emblématique groupe Zaïko Langa Langa à cet hommage rendu d'abord aux artistes susmentionnés.

Programmation diversifiée

Le show exclusif de Zaïko est un des moments attendu de l'Afropolitan Festival 2020 qui, en plus de la musique prévoit du cinéma, des débats, des expositions, de la mode, de la danse et du théâtre. La programmation diversifiée est une expérience culturelle assez complète. Elle entend faire découvrir aux visiteurs la création et la créativité afropolitaine sous diverse facettes, à travers différentes figures et expressions artistiques. Il s'agit notamment du « programme de documentaires musicaux « Screen The Beat » et une projection de courts métrages de jeunes réalisateurs Afro-descendants installés aux Pays-Bas en partenariat avec le festival Africa In the Picture à Amsterdam ».

Le pop-up censé faire l'ouverture est un moment dédié à la mode avec New African Wave et deux défilés pour célébrer de grandes figures afropolitaines. De son côté, Bintou Dembele, « figure du hip-hop en France et chorégraphe du récent ballet krump "Les Indes Galantes" » va, avec le danseur New Yorkais, Cal Hunt, proposer une performance sur « l'aventure artistique et humaine de cette création pour l'Opera Bastille à Paris ». Par ailleurs, avec les soirées slam & rap offertes par Prezy, Joy Slam et Inua Ellams la jeune génération va elle aussi célébrer ses héroïnes et héros.

Les autres activités inscrites dans l'agenda du quatrième Afropolitan Festival à l'instar des débats, les Meet & Greet avec les artistes, les workshops et la nouvelle plate-forme de networking des festivals afropolitains ne devraient pas manquer d'intéresser les visiteurs. Sans oublier, évidemment, les événements partenaires en dehors des murs du Bozar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.