Madagascar: Pétanque - Le CBT plie bagages !

Les travaux de démolition du CBT ont commencé sous l'œil hagard des membres.

Ils ont fini par se faire une raison. Mais un départ avec des grincements de dents et quelques gouttes de larmes. Eh oui, les membres du Club Bouliste de Tananarive font le ménage pour quitter définitivement le boulodrome de Mahamasina.

Le CBT quitte le navire. Ce navire qui lui a servi pendant 65 années pour offrir à Madagascar les plus belles des récompenses, notamment les nombreux titres de champion du monde.

« Nous avons tout donné et attendons des gens qui nous gouvernent une certaine compréhension car le CBT n'est pas seulement un club privé mais il reste, de par sa situation géographique, le point de ralliement de tous les boulistes de Madagascar », explique-t-on du côté de ce club le plus ancien. D'ailleurs et en l'absence d'un boulodrome fédéral, le CBT est le plus indiqué pour y tenir les championnats de Madagascar. Et rien que sur ce chapitre, il a droit à plus de considération pour mériter une solution de rechange.

En deux heures. Car il suffit de quelques heures pour construire un nouveau boulodrome aux environs de Mahamasina, notamment la grande cour de la RNM ou mieux le parking du Sénat qui ne sert plus à grand-chose. L'idéal en fait et il faut tout juste une bonne dose de volonté, ne serait-ce que pour faire honneur à ces 150 cadres retraités membres du CBT , et qui ont choisi la pétanque comme sport d'entretien. Pas n'importe qui en fait car le lot comporte plusieurs généraux de l'Armée et de la Gendarmerie, des Colonels, un Préfet de Police, des anciens Proviseurs de Lycées ou des anciens directeurs des ministères. Autrement dit, des gens qui ont servi la Nation comme il se doit.

Passé le moment d'émotions, tout ce beau monde s'interroge pourquoi cette célérité à raser le boulodrome, alors que les matériels chinois pour la démolition des tribunes ne sont pas encore arrivés. S'il le faut, les deux clubs house et surtout le terrain ne tiendront pas débout en deux ou trois heures.

Des boulistes de renom. Les membres du CBT comprennent très bien que le football est une des priorités de l'Etat mais bien avant, la pétanque a fait connaître Madagascar en raflant plusieurs titres mondiaux sans parler des prestigieux tournois de Canal Plus et les Masters français. Des boulistes dont l'écrasante majorité ont été formés au CBT pour ne citer que Rachre devenu Français de par son talent, Carlos Rakotoarivelo, Mamy, Nanou, Jaquis Be, Toutoune, Cocklet et Jean, sans oublier Pap's qui se trouve maintenant dans la sélection nationale en Suisse.

Bref, une panoplie de grands joueurs qui doivent se résigner à trouver un autre club car, ce CBT- là ne doit sa survie que s'il parvient à trouver un boulodrome à Anosy.

En attendant, certains membres mettent aujourd'hui en vente leurs boules. Le cœur gros... .

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.