Congo-Kinshasa: L'université de Kinshasa fermée

Des émeutes entre policiers et étudiants, déclenchées dimanche à la suite d'une décision entraîneront l'augmentation des frais universitaires, ont conduit à cette mesure provisoire.

Un policier pris dans une embuscade par des étudiants en furie au campus de l'Université de Kinshasa (Unikin) mardi dernier au cours d'une intervention.

Lynchage, coups et blessures jusqu'à ce que mort survienne. Voilà la goutte d'eau qui a débordé le vase à Unikin où les étudiants sont en grève depuis dimanche 05 janvier dernier suite à une décision qui induit l'augmentation des frais universitaires.

En effet, ceux qui paient en franc congolais seront désormais plus pénalisés que ceux qui paient en dollar. En cause : le nouveau taux de conversion du franc congolais avec la monnaie américaine.

Les frais académiques doublent carrément cette année pour ceux qui paient en monnaie locale. Du coup, le campus s'est embrasé entraînent des affrontements entre policiers et étudiants.

L'appel au calme lancé lundi dernier par le Premier ministre n'a pas apaisé les esprits. Sylvestre Ilunga a dû instruire son ministre de l'Enseignement supérieur, Thomas Luhaka d'interdire jusqu'à nouvel avis, toute activité au sein de l'Unikin.

La décision est rendue publique dans un communiqué signé le lendemain. Un ultimatum de 48 heures est donné aux résidents de la cité universitaire de libérer les chambres au risque d'un recours aux forces de l'ordre pour les y contraindre.

Ces dernières sont à leur tour accusées de profiter du chaos pour piller. Parallèlement, la chasse aux auteurs du meurtre est lancée pour qu'ils soient punis conformément à la loi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.